Restaurants, salles de sport : ce n’est pas pour tout de suite dans la Loire

Emmanuel Macron, en visite ce matin dans une école à Melun, a pré­ci­sé son calen­drier de réou­ver­ture pour cer­tains lieux publics, comme les res­tau­rants ou les salles de sport. Optimiste, il a néan­moins fixé quelques cri­tères pour une réou­ver­ture dans la Loire.

Un calen­drier à 4 étapes pour les res­tau­rants et les salles de sport

Espacé de 15 jours à chaque fois, les allé­ge­ments se feront début mai, mi-mai, début juin puis mi-juin, fin juin. L’idée étant, à chaque étape, de lais­ser la situa­tion sani­taire évoluée.

Les res­tau­rants et les terrasses

Emmanuel Macron sur­prend en expli­quant qu’il sou­hai­tait que l’ob­jec­tif de réou­ver­ture des ter­rasses soit “tenu au niveau natio­nal”. Peut-on y voir une volon­té de ter­ri­to­ria­li­sa­tion de cette mesure, pour­tant évo­qué sans quel­conques limi­ta­tions par Jean Castex jeu­di ?

En revanche, pour l’in­té­rieur des res­tau­rants, ça a l’air d’être plus com­pli­qué pour nous Ligériens. Emmanuel Macron a par­lé d’une réou­ver­ture plus rapide pour les dépar­te­ments les moins tou­chés. Ce qui n’est pas le cas de la Loire, qui connaît actuel­le­ment un taux d’in­ci­dence de 400 cas pour 100 000 habi­tants (supé­rieur au taux natio­nal de 373,9 cas). Taux d’in­ci­dence en légère baisse depuis une semaine. Ainsi, les “res­tau­rants ne pour­ront pas rou­vrir fin mai ou cou­rant juin”.

Ainsi, il esquisse une ouver­ture repor­tée : pos­si­ble­ment fin juin.

Les salles de sport

Pour les lieux fer­més comme les salles de sport, Emmanuel Macron fixe une réou­ver­ture fin juin. Pour gar­der la forme et le moral dans le contexte actuel, il est urgent que les salles de sport rouvrent, rap­pellent les syn­di­cats, et pour­tant, “on a cette impres­sion de ne pas être le sec­teur le plus écou­té et le plus influent”, recon­naît Marine Baudin, res­pon­sable du déve­lop­pe­ment des acti­vi­tés en ligne chez Neoness. “Il y a eu beau­coup de pro­to­coles mis en place dans les salles et c’est dom­mage de ne pas le consi­dé­rer”, ren­ché­rit Maxime, coach Sportif dans la même enseigne.

Les autres infos
Les autres infos