Retraite, prix du gaz et du tabac : les chan­ge­ments au 1er novembre (hors reconfinement !)

Comme chaque mois, et par­ti­cu­liè­re­ment en novembre, voi­ci les prin­ci­pales échéances pour ce 1er novembre.

Le chô­mage partiel

Malgré une fin pré­vue pour le 1er novembre, le chô­mage par­tiel sera pro­lon­gé pour les sala­riés. Les sala­riés au chô­mage par­tiel res­te­ront donc indem­ni­sés à hau­teur de 84% de leur salaire net (70% de leur brut) et le reste à charge à assu­mer par leur employeur sera main­te­nu à 15 %. Les sec­teurs pro­té­gés (hôtel­le­rie, res­tau­ra­tion, évé­ne­men­tiel, etc.) ver­ront éga­le­ment leurs aides inchan­gées jus­qu’au 31 décembre 2020.

Le gaz

Les tarifs régle­men­tés du gaz appli­qués par Engie à des mil­lions de foyers fran­çais vont aug­men­ter de 1,6% au pre­mier novembre, en rai­son de la hausse des cours sur les mar­chés, a annon­cé ce lun­di la Commission de régu­la­tion de l’éner­gie (CRE).

Le tabac

Tous les paquets coû­te­ront désor­mais au mini­mum 10 €, avec cer­tains à 10,30 € ou à 10,50 €. Cette mesure a été déci­dée par un arrê­té du 28 sep­tembre 2020.

La trêve hivernale

Cette mesure gèle les expul­sions loca­tives jus­qu’au 31 mars. Les loca­taires peuvent res­ter dans leur loge­ment, même en cas de fac­ture impayée.

Les frais bancaires

À par­tir du 1er novembre, les frais ban­caires des clients fra­giles seront pla­fon­nés à 25 euros par mois pen­dant une durée fixe de 3 mois, dès 5 irré­gu­la­ri­tés ou inci­dents au cours d’un même mois. Jusqu’à pré­sent, la durée n’é­tait que d’un mois.

Le gel de la retraite com­plé­men­taire Agric-Arrco

Traditionnellement, les retraites com­plé­men­taires sont reva­lo­ri­sées. Mais, cette année à cause d’une infla­tion baisse et de la crise sani­taire, elles seront gelées.

Les éti­quettes éner­gies sur les appa­reils électroménagers

Une nou­velle éti­quette éner­gie s’invite pro­gres­si­ve­ment sur les appa­reils élec­tro­mé­na­ger à par­tir du 1er novembre : elle don­ne­ra une note de A à G aux appa­reils en fonc­tion de leur consom­ma­tion éner­gé­tique. L’étiquette com­por­te­ra éga­le­ment un code QR, qui per­met­tra au consom­ma­teur de contrô­ler depuis son smart­phone les infor­ma­tions indi­quées dans la fiche d’information du pro­duit. Dernière nou­veau­té : l’étiquette don­ne­ra des indi­ca­tions sur la nui­sance sonore de l’appareil.

Les autres infos