Roanne : Les livreurs de Uber Eats en grève

Il y a du rifi­fi chez Uber à Roanne. Depuis dimanche, près de 70 livreurs ont déci­dé d’arrêter les livrai­sons. Une grève qui pour­rait s’élargir à Saint-Étienne. Les livreurs dénoncent des condi­tions de tra­vail déplo­rables pen­dant toute la période de la crise sani­taire liée au coronavirus.

À Roanne comme à Saint-Étienne, les livreurs du géant amé­ri­cain Uber, n’ont pas connu le confi­ne­ment. Au contraire, ils étaient le lien entre les res­tau­ra­teurs et les clients. Un ser­vice de livrai­son qui a sau­vé cer­tains restaurateurs.

Dans un com­mu­ni­qué, les livreurs qui ont le sta­tut d’autoentreprise dénoncent de mau­vaises condi­tions de tra­vail alors que Uber engrange les béné­fices. Dans un com­mu­ni­qué, les cour­siers à vélo « réclament le paie­ment d’une prime « pluie » et dénoncent « une pré­ca­ri­sa­tion de plus en plus impor­tante en rai­son du nombre crois­sant de livreurs » liée à l’arrivée sur ce sec­teur « d’étudiants et de pré­caires ». La grève se pour­suit jusqu’à lun­di soir, mais pour­rait être reconduite.

A lire aus­si : Dans la Loire, le nombre d’hospitalisations est en baisse

A lire aus­si : Musée des Verts : une grande expo en hom­mage à Robert Herbin 

A lire aus­si : Centre Deux est ouvert

A lire aus­si : Retrouver son rythme de l’avant confi­ne­ment ? Les 4 bons conseils de 42info 

Les autres infos