Roanne : les motards en colère

Les motards avaient appe­lé au ras­sem­ble­ment ce same­di 14 avril à Roanne

Le départ du cor­tège était don­né sur le par­king d’Auchan à Villars. Ils ont che­vau­ché leurs motos pour rejoindre Roanne via la natio­nale 82. Ils étaient près de 170 au ren­dez-vous pour mani­fes­ter leur désac­cord à la limi­ta­tion de vitesse à 80km sur les routes.

Les motards de la Loire affirment, que cette loi ne devrait pas réduire le nombre d’accidents.

La Fédération Française des motards en colère (FFMC) et l’association 40 mil­lions d’automobilistes avaient appe­lé à un ras­sem­ble­ment natio­nal et avaient deman­dé aux auto­mo­bi­listes de les rejoindre ce same­di.  Plusieurs ras­sem­ble­ments étaient orga­ni­sés dans 70 dépar­te­ments, dont la Loire. « Nous enten­dons uti­li­ser tous les leviers néces­saires pour faire en sorte que le gou­ver­ne­ment renonce à cette mesure aber­rante. Nous conti­nuons à ren­con­trer tous les élus et les par­le­men­taires oppo­sés aux 80 km/h, nous met­tons sur pied des actions citoyennes et, bien évi­dem­ment, nous serons dans la rue pour cla­mer notre désap­pro­ba­tion. Nous ne lâche­rons rien, parce qu’il est inac­cep­table que des déci­sions aus­si graves soient prises sans concer­ta­tion et sans jus­ti­fi­ca­tion » a indi­qué dans un com­mu­ni­qué Pierre Chasseray, délé­gué géné­ral de l’association 40 mil­lions d’automobilistes.

Le gou­ver­ne­ment Macron a déci­dé de réduire de 90km à 80km la vitesse maxi­male auto­ri­sée sur près de 400 000 km de routes secon­daires à double sens. Il appuie cette déci­sion sur le fait que 55% des acci­dents mor­tels en 2016 se pro­dui­saient sur ces routes.



Les autres infos
Les autres infos