Roanne : un sui­cide d’une ado évi­té grâce au ser­vice Pharos

C’est grâce au ser­vice Pharos de la police du net, qu’une ado­les­cente a pu être repé­rée sur inter­net. Cette jeune fille de Roanne mena­çait de se suicider.

Quasiment incon­nue du grand public il y a encore quelques années, la pla­te­forme de signa­le­ment Pharos est désor­mais sol­li­ci­tée très fré­quem­ment par les inter­nautes qui sou­haitent dénon­cer aux auto­ri­tés des conte­nus illi­cites en tout genre (tweets racistes, vidéos pédo­por­no­gra­phiques…) et des signa­le­ments de suicides.

150.000 signa­le­ments chaque année

Au total, ils sont 25 agents, plus un chef de pla­te­forme pour les super­vi­ser, réunis dans un open-space où s’affichent fiè­re­ment les cou­leurs de la police et de la gen­dar­me­rie. Dernièrement une ado­les­cente de Roanne, a dévoi­lé son mal-être sur les dif­fé­rents réseaux sociaux. Des mes­sages qui ont aler­té les agents de Pharos, qui ont retrou­vé l’adresse IP de l’ordinateur de la jeune femme via ses mes­sages sur les réseaux sociaux. Grâce à la pla­te­forme Pharos, la gen­dar­me­rie de Roanne a pu contac­ter les parents de l’adolescente.

Ses parents ne se dou­taient pas de l’ampleur du mal-être de leur fille. Grâce à cette alerte, il vont mettre en place un sui­vi de la jeune fille. Chaque année, Pharos reçoit 150 000 signa­le­ments d’escroqueries, de dis­cri­mi­na­tions, ter­ro­risme, atteintes aux mineurs…

Donnez votre avis sur notre page Facebook



Les autres infos