Roland Romeyer se confie sur le pro­jet de reprise

En début de semaine der­nière, les diri­geants de l’AS St-Etienne ont confir­mé avoir enta­mé des négo­cia­tions exclu­sives avec un fonds d’in­ves­tis­se­ment amé­ri­cain, PEAK6, pour le rachat du club ligé­rien. Président et action­naire depuis plus de dix ans, Roland Romeyer s’ap­prête à quit­ter ses fonc­tions avec le sen­ti­ment de pas­ser la main à des gens res­pon­sables et assez puis­sants finan­ciè­re­ment pour rame­ner les Verts sur le devant de la scène natio­nale. “Vous avez pu lire le nom du duo richis­sime qui amène l’argent (les Hulsizer, ndlr), le mari et la femme, et s’ils mettent Jérôme de Bontin, il sera pré­sident, sans doute. Mais le patron de PEAK6, c’est un grand ges­tion­naire”, se féli­cite Romeyer dans une inter­view à France Bleu. “J’ai eu un très bon contact avec l’in­ves­tis­seur que j’ai ren­con­tré en début de semaine. Il m’a fait une très forte impres­sion, et moi, je marche au fee­ling. Je l’ai trou­vé super bien et humble, il m’a plu en tant qu’­homme, je suis admi­ra­tif de ce qu’il a fait depuis 92, de l’empire qu’il a mon­té. J’ai trou­vé quel­qu’un de simple, il m’ins­pire confiance.”

Mais le pré­sident du direc­toire de l’ASSE nour­rit tou­te­fois quelques doutes et s’in­quiète d’une pos­sible perte des valeurs propres au club du Forez. “Après, on dis­cute aus­si les condi­tions d’ac­com­pa­gne­ment, parce que mon gros sou­ci, c’est que quand on prend des déci­sions, on ne sait qu’à la fin si elles sont bonnes ou pas. Je sou­haite la péren­ni­té du club au niveau spor­tif, au niveau de l’i­mage et des valeurs. C’est ce qui m’inquiète le plus, on ver­ra ce qu’il va se pas­ser”, pour­suit-il. “L’argent ne fait pas tout, c’est ça mon inquié­tude, on fait des contrôles. Mais à voir la capa­ci­té finan­cière de PEAK6… je ne veux pas par­ler des autres clubs, j’ai assez de sou­cis avec le mien, mais il n’y a rien de com­pa­rable. PEAK6 a une sur­face finan­cière impor­tante, donc après ce que je veux savoir, c’est le busi­ness plan, ce qu’ils vont inves­tir. Je suis là pour les aider à fran­chir ces paliers, pour res­pec­ter les valeurs du club.”



Les autres infos