Ruffier et Puel, le problème est plus complexe

Sur sa pelouse du Stade Geof­froy-Gui­chard dimanche, l’AS Saint-Etienne a subi une énième dés­illu­sion cette sai­son en Ligue 1 face à Reims (1-1).

Les Verts pen­saient pour­tant avoir fait le plus dur avec l’ouverture du score de Bouan­ga (73e), mais le club du Forez était fina­le­ment puni par le SDR sur un penal­ty de Dia à la 93e minute de jeu… Quand tout va mal, la pièce ne tombe jamais du bon côté… Avec ce nou­veau résul­tat néga­tif, le cin­quième de suite en cham­pion­nat après quatre défaites de suite, Sain­té s’installe dura­ble­ment dans le bas-fond du clas­se­ment. Quin­zième de la L1, l’ASSE n’a plus que deux points d’avance sur le bar­ra­giste nîmois. Autant dire que l’heure est grave, sur­tout qu’Habib Beye ne voit aucun signe posi­tif dans le jeu sté­pha­nois…

« J’ai du mal à dégager un projet de jeu bien précis »

« Le pro­blème de Saint-Etienne est ailleurs que dans la cage. Il est dans les buts, mais il est aus­si ailleurs. Il n’est pas que sur Ruf­fier. Col­lec­ti­ve­ment, on a du mal à com­prendre quel est le pro­jet de jeu de Sain­té depuis des semaines et des semaines. C’est aus­si ça la pro­blé­ma­tique. Aujourd’hui, quand on voit des effec­tifs moins impor­tants que celui de Sain­té, on arrive quand même à voir autre chose. Ça pro­duit du jeu. Mais sur l’ASSE, je regarde Saint-Étienne chaque week-end et j’ai du mal à déga­ger un pro­jet de jeu bien pré­cis, quelque chose que Puel met en place… On a l’impression que cette équipe ne lui res­semble pas. C’est aus­si un pro­blème d’entraîneur et de mana­ge­ment… », a expli­qué le consul­tant du Canal Foot­ball Club, qui craint donc le pire pour l’ASSE avant le der­by face à l’OL du 1er mars pro­chain…

© Pho­to Ins­ta­gram

Les autres infos