Interview de François Driol, adjoint au Maire d’Andrézieux-Bouthéon

François Driol, Colonel des sapeurs pom­piers, en retraite, a aus­si été res­pon­sable de la sécu­ri­té à la ville de Saint-Etienne. Aujourd’hui, adjoint au maire d’Andrézieux-Bouthéon, il anime une liste consti­tuée pour moi­tié d’é­lus sortants.

François Driol, vous êtes actuel­le­ment adjoint au maire. cette
fonc­tion pré­pare-t-elle à celle de pre­mier magistrat ?

Incontestablement, la fonc­tion d’adjoint au maire apporte une expé­rience et une connais­sance de la com­mune, de ses habi­tants et de son admi­nis­tra­tion, qui pré­parent à l’exercice de la res­pon­sa­bi­li­té de maire. C’est par­ti­cu­liè­re­ment vrai en début de man­dat. Le temps d’adaptation se trouve ain­si consi­dé­ra­ble­ment raccourci.

Pour ce qui me concerne, le fait d’avoir accom­pli une car­rière de cadre ter­ri­to­riale est un atout sup­plé­men­taire. Une bonne appré­hen­sion des contraintes régle­men­taires en matière de ges­tion des res­sources humaines et bud­gé­taires doit me per­mettre d’assumer au mieux et au plus vite cette prise de fonc­tion. Je suis prêt.

Les rela­tions avec l’Etat, le Département, la Métropole et tous les autres par­te­naires de la com­mune sont com­plexes. Il est très impor­tant que Andrézieux-Bouthéon occupe plei­ne­ment sa place auprès ou au sein de ces institutions.

Votre com­mune d’Andrézieux-Bouthéon est riche en équi­pe­ments publics, cultu­rels, spor­tifs, sociaux. Que reste-t-il encore à réaliser ?

C’est vrai, Andrézieux-Bouthéon béné­fi­cie d’équipements et d’infrastructures excep­tion­nels pour une com­mune qui comptent moins de 10 000 habi­tants. C’est le fruit de notre his­toire, mais aus­si du tra­vail achar­né et vision­naire de mes prédécesseurs.

Nos tra­vaux et nos inves­tis­se­ments seront orien­tés au pro­fit de cette valo­ri­sa­tion. Nos efforts seront aus­si por­tés mas­si­ve­ment vers le cadre de vie. Nous veille­rons quo­ti­dien­ne­ment au bien-être de nos habi­tants et de tous ceux qui nous apportent le bon­heur de leur visite. Après le temps des maires bâtis­seurs est venu celui des gestionnaires.

Votre com­mune compte-t-elle peser dans la Métropole ?

Par le nombre d’habitants, nous sommes la 6ème com­mune de la Métropole
après Saint-Etienne, Saint-Chamond, Firminy, Rive de Gier et Le Chambon-Feugerolles. La lec­ture de cette liste, et une bonne connais­sance de son impact éco­no­mique suf­fisent à com­prendre que Andrézieux-Bouthéon consti­tue le 3ème pôle majeur à la péri­phé­rie de la Ville Centre, aux portes du Forez.

Nos diverses zones d’activités, nos entre­prises lea­ders en plein essor, la pré­sence de l’aéroport sur notre ter­ri­toire sont autant de bonnes rai­sons de faire d’Andrézieux-Bouthéon une com­mune recon­nue comme membre et par­te­naire essen­tiels de la Métropole. Il ne s’agit pas de peser. Nous vou­lons sim­ple­ment valo­ri­ser ce posi­tion­ne­ment stra­té­gique pour agir acti­ve­ment, en totale syner­gie avec Saint-Etienne Métropole, au pro­fit de nos habi­tants et de toutes les forces vives de notre commune.

Pat Françon

Les autres infos