Saint-Etienne, 2ème ville de France où il fait bon vivre avec son chien selon

Montpellier conforte sa pre­mière place pour cette édi­tion 2020 du Palmarès des villes où il fait bon vivre avec son chien et sème Toulouse, Nice et Perpignan qui, ces der­nières années, ont occu­pé les marches du podium sans la détrô­ner. Derrière la capi­tale de l’Hérault, Toulon et Saint-Etienne, deuxièmes ex-æquo, la contemplent et prennent modèle sur elle, Saint-Etienne notam­ment, pour gagner des points (et des places) chaque année.

Les villes qui se hissent en haut du clas­se­ment comme Saint-Etienne sont allées bien au-delà de la simple ques­tion de la pro­pre­té. En effet celles-ci confient que le canin est l’affaire de nom­breux ser­vices  : pro­pre­té, trans­port, espaces verts, urba­nismes, sécu­ri­té, etc.

Voir le clas­se­ment com­plet ICI.

Toulon et Saint-Etienne, deuxièmes ex-æquo

Prenons l’exemple des trans­ports en com­mun : il n’est pas rare de consta­ter des poli­tiques très différentes.

De nom­breuses villes en inter­disent l’accès aux chiens mêmes tenus en laisse, d’après elles pour des ques­tions de sécu­ri­té. D’autres inter­disent seule­ment les gros chiens ou les tolèrent avec une muselière.

La ville de Saint-Étienne a fait le choix contraire. Elles auto­risent depuis des années l’accès aux trans­ports en com­mun pour les pro­prié­taires de chiens. Bilan de l’opération : Aucun acci­dent n’est à déplorer.

.es com­munes de Paris, Marseille et Lyon, pour­tant les trois plus grandes villes fran­çaises, sont régu­liè­re­ment mon­trée du doigts pour leur inaction.

Celle-ci dépensent pour­tant des sommes impor­tantes dans la com­mu­ni­ca­tion pré­ven­tive via des affiches, flyers, encarts dans la presse locale etc. En 2018, Paris a débour­sé 25 000 € pour s’offrir les ser­vices d’un édu­ca­teur canin qui va à la ren­contre des pro­prié­taires de chiens dans la rue pour les sen­si­bi­li­ser au ramassage.

Saint-Etienne, 2ème ville de France où il fait bon vivre avec son chien selon
© 30 Millions d’Amis

Autre exemple à Lyon où la métro­pole GRAND LYON com­mu­nique très régu­liè­re­ment sur le sujet, mais au détri­ment de l’installation d’équipements. Vous trou­ve­rez une vidéo de leur der­nière cam­pagne en sui­vant ce lien : https://youtu.be/wcEsntgxdU8

Ci-des­sous une affiche de la métro­pole. On retrouve éga­le­ment le même slo­gan pour les mégots de ciga­rettes ou encore les décharges sauvages.

Les villes comme Saint-Etienne qui se hissent en haut du clas­se­ment sont allées bien au-delà de la simple ques­tion de la pro­pre­té. En effet celles-ci confient que le canin est l’affaire de nom­breux ser­vices  : pro­pre­té, trans­port, espaces verts, urba­nismes, sécu­ri­té, etc.

Les autres infos