Saint-Etienne : 40 millions d’euros d’investissement

Le budget global de la ville est de 350 millions d’euros, 40 seront investis dans les nouveaux projets et dans l’entretien.

Même si l’Etat baisse ses dotations de 14,5 millions en 2018, le maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau, peut tout de même annoncer un budget d’investissement de 40 millions d’euros. Dans ces 40 millions, 23 seront consacrés aux nouveaux projets comme la Comète de Saint-Etienne qui va remplacer l’ancienne Comédie. Il y aura également la poursuite du programme de vidéosurveillance de l’espace public pour plus de sécurité des stéphanois. Il y aura aussi de nouvelles places en crèche et l’aménagement urbain place Villeboeuf.

17 millions seront consacrés à l’entretien des bâtiments communaux avec des travaux de réhabilitation de la piscine Raymond Sommet. Il y aura une mise en œuvre d’un parcours de déneigement des voies piétonnes, des résorptions de friches urbaines, la rénovation du site Dury et de nombreux aménagements urbains dont la place Villeboeuf, espace Granotier, square du 102eme Régiment et de la place Bellevue.

 

Une autre inquiétude du maire de Saint-Etienne est la suppression de la taxe d’habitation.

 

Le maire de Saint-Etienne indique que des efforts ont été réalisés pour assainir la dette. 55 millions d’euros ont été économisés alors que la baisse n’était que de 40 millions de plafond sur un mandat. Cette économie permet de faire baisser les intérêts bancaires qui sont aujourd’hui moins coûteux. Gaël Perdriau indique que, même s’il soutient les consignes pour les communes de réduire les dépenses, il faut que le gouvernement se rende compte que le déficit national est toujours aussi important et qu’il faudra bien que ce gouvernement participe lui aussi plus directement au désendettement.

Une autre inquiétude du maire de Saint-Etienne est la suppression de la taxe d’habitation. « D’ici quelques années, l’état continuera-t-il encore à compenser cette perte ? ». Gaël Perdriau ne veut pas accuser avant de voir mais il veut rester vigilant car il y a de nombreux points imprécis dans ces dossiers.