Saint-Etienne : 52 défi­bril­la­teurs disponibles

Pour sau­ver des vies à Saint-Etienne.

Ils sont ins­tal­lés dans de nom­breux lieux publics comme les gym­nases, les pis­cines, les stades, les mai­ries de Saint-Etienne, l’Opéra, la Comédie de Saint-Etienne, les écoles, les lycées, les mai­sons de retraite… C’est en 2010 que la ville a com­men­cé à en installer.

Ces défi­bril­la­teurs ont été uti­li­sés à plu­sieurs reprises. Depuis 2014, huit uti­li­sa­tions ont été recen­sées par la muni­ci­pa­li­té. Surtout dans les lieux spor­tifs, les stades, les pis­cines… Une per­sonne a pu être sau­vée, c’était au pre­mier semestre 2016 à la pis­cine Raymond-Sommet.

Au niveau natio­nal, 50 000 per­sonnes meurent après un acci­dent car­diaque chaque année. 6% d’entre elles sont sauvées.

A deux reprises la ville de Saint-Etienne a reçu un prix par le label Ma com­mune a un Cœur. Une ini­tia­tive de l’association RMC/BFMTV

La suite, pour la ville, c’est de for­mer les habi­tants à la pré­ven­tion et l’utilisation de défi­bril­la­teurs. Une des pistes serait de for­mer les enfants dans les écoles.

En 2018, la ville sou­haite s’associer avec la croix rouge pour une ini­tia­tion à des­ti­na­tion des habi­tants. Une jour­née ou une semaine sera dédiée à la for­ma­tion. Depuis 2016, tous les trams de Saint-Etienne sont équi­pés de défi­bril­la­teurs. L’appareil est ins­tal­lé dans la cabine du conducteur.

Les autres infos