Saint-Etienne bientôt vendu à des investisseurs américains

Bernard Caïazzo et Roland Romeyer, propriétaires et présidents de l’ASSE, devraient annoncer cette semaine la vente du club à un repreneur américain.

Roland Romeyer n’est pas passé dans son bureau de président du directoire de l’AS Saint-Étienne vendredi. Pas plus qu’il ne se trouvait à Monaco ce samedi soir pour le match des Verts en Principauté. Romeyer (72 ans) ne viendra d’ailleurs bientôt plus au centre d’entraînement et de vie de l’ASSE, à L’Étrat. Ou alors, ce sera en simple visiteur invité. Lui et Bernard Caïazzo (64 ans), le président du conseil de surveillance, ont trouvé et choisi un acheteur pour les parts qu’ils se partagent depuis le 21 décembre 2004, date à laquelle Caïazzo avait cédé la moitié du club à Romeyer.
Menées dans le plus grand secret depuis plusieurs mois par la banque Lazard, avec laquelle Caïazzo avait signé un contrat d’exclusivité l’été dernier, le cabinet Deloitte et le cabinet d’avocats Kuperfils, les tractations ont abouti il y a quelques semaines, avec la signature d’un accord de principe portant sur la vente de la totalité des parts du club. Les dernières semaines se seraient résumées à des échanges de documents entre les avocats des deux parties.
Si cette vente ne pourra pas devenir officielle avant le 15 juin pour des raisons comptables et légales, son annonce pourrait toutefois intervenir avant la fin de cette semaine. Peut-être même dès mardi. Parce que le temps presse. Les Verts ont un effectif à reconstruire au plus vite et le nom d’un entraîneur à arrêter pour la saison prochaine.



Vous aimerez lire aussi