Saint-Etienne : à 19 ans, elle avale des ovules de cocaïne

0 Partages

La jeune femme avait avalé quarante ovules de cocaïne. La lycéenne faisait la mule pour gagner 24 000 euros. Elle prend six mois de prison ferme et son ami, six ans.

« Je savais que j’allais transporter de la drogue. Mais pas que je devais l’avaler » explique la lycéenne. Charlène avait 19 ans en 2016 lors des faits. De Guyane, elle rapporte de la cocaïne en métropole. 300 grammes sont dans son estomac. La douleur est insoutenable. Elle vomit dans l’avion. Un mois plus tard, au Chambon-Feugerolles, la police découvre l’affaire.

« J’étais juste une mule » explique Charlène devant le tribunal de Saint-Etienne. La présidente ne comprend pas. « Vous êtes au lycée, vous vivez chez votre sœur. Pourquoi avez-vous besoin de 24 000 euros ? ». Pour la jeune femme, c’est l’appât de l’argent.

Son avocat explique qu’elle a un profil fragile. « Ce trafic permet à certaines de s’en mettre plein les poches ». Il veut présenter sa cliente comme simple mule. Pourtant le tribunal  condamne Charlène à deux ans de prison ferme, dont dix-huit mois avec sursis de mise à l’épreuve.

Les autres infos