Saint-Etienne dans la cour des grands

La ville devient enfin une Métropole.

Saint-Etienne fait par­tie des plus grandes villes de France depuis le 1er jan­vier 2018.

Comme Bordeaux, Nantes, Toulouse, Marseille ou Lille, Saint-Etienne est la 15eme Métropole Française avec une popu­la­tion de plus de 400 000 habitants.

Une place qui compte pour l’économie du dépar­te­ment. Saint-Etienne est forte de 52 com­munes et fait par­tie dès aujourd’hui des 22 Métropoles Françaises.

Cela entraîne le trans­fert de plu­sieurs com­pé­tences du conseil dépar­te­men­tal ain­si que l’ob­ten­tion d’une lati­tude accrue en matière de déve­lop­pe­ment éco­no­mique vis-à-vis de la Région.

D’après Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne et Président de Saint-Etienne Métropole « Ce chan­ge­ment de sta­tut est capi­tal pour le déve­lop­pe­ment futur et har­mo­nieux de notre bas­sin de vie ».

Les 22 métro­poles sont des inter­lo­cu­teurs pri­vi­lé­giés de l’état. Elles pèsent dans les déci­sions natio­nales. Aujourd’hui, Saint-Etienne va béné­fi­cier d’importants fonds publics pour des pro­jets innovants.

“Cette évo­lu­tion qui, il y a quatre ans, sem­blait inac­ces­sible à beau­coup, est aujourd’hui une réa­li­té ». Annonce Gaël Perdriau, « c’est une vraie chance pour notre territoire ».

Ce nou­veau sta­tut per­met­tra notam­ment à Saint-Étienne Métropole de négo­cier direc­te­ment avec l’État un contrat de ter­ri­toire et avec la région Auvergne-Rhône-Alpes les axes de sa stra­té­gie de déve­lop­pe­ment économique.

Gaël Perdriau est heu­reux après deux ans de tra­vail et de lob­bying. La ville de Saint-Etienne est deve­nue impor­tante dans le ter­ri­toire français.

 

 

Les autres infos