Saint-Etienne : La pis­cine Raymond-Sommet chauf­fée au bois

La chauf­fe­rie bois de Châteaucreux (rue de la Montat) qui chauf­fe­ra bien­tôt la pis­cine va per­mettre de faire bais­ser la fac­ture de 300 000 à 250 000 euros.

Cette chauf­fe­rie a été mise en ser­vice en 2009. Elle a d’abord ali­men­té les nou­veaux bâti­ments du quar­tier comme Cap City, la Cité Grüner, le siège de Casino et Horizon.

Quelques années plus tard la zone de chauf­fage s’étend sur 250 000 m² : l’Ehpad Stéphane-Hessel, la grande Poste, le ciné­ma Le Camion Rouge et les lycées Claude Fauriel et Etienne Mimard.

Des tra­vaux sont en cours pour que la chauf­fe­rie de Châteaucreux ali­mente en chauf­fage les quar­tiers du Soleil et la Plaine Achille.

Dès sep­tembre 2018, la chauf­fe­rie s’occupera de l’alimentation en chauf­fage du Palais des Spectacle, l’Afpa, la salle omni­sports et sur­tout la pis­cine Raymond Sommet. Cette der­nière est une grosse consom­ma­trice d’énergie. Ce chan­ge­ment va per­mettre à la ville d’économiser 50 000 euros sur la fac­ture de chauf­fage de la pis­cine et de réduire de plus de 700 tonnes la quan­ti­té de CO2 expulsé.

Dans l’avenir, le réseau de la chauf­fe­rie de Châteaucreux pour­rait s’occuper de la ges­tion des chauf­fages du futur centre com­mer­cial STEEL, du cam­pus Tréfilerie et du quar­tier de Montplaisir.

Les autres infos