Saint-Etienne : Les méde­cins urgen­tistes ont leur internat

Ils sont sept étu­diants à suivre ce cur­sus pour 4 ans.

Avant, les méde­cins urgen­tistes sui­vaient deux années sup­plé­men­taires de méde­cine géné­rale, aujourd’hui, ils ont un véri­table inter­nat de spé­cia­li­tés à la facul­té de méde­cine de Saint-Etienne.

Ils sont sept étu­diants, quatre filles et deux gar­çons. Leur pro­fes­seur est le Dr Alain Viallon, res­pon­sable du ser­vice des urgences du CHU de Saint-Etienne.

Il y a éga­le­ment une dizaine d’internes qui sont for­més sous l’ancien régime, ils sont donc 17 dans ce même service.

Les étu­diants suivent des cours théo­riques et pra­tiques et assurent dix demi jour­nées par semaine dans un éta­blis­se­ment public.

Les stages se déroulent dans plu­sieurs hôpi­taux du dépar­te­ment. Ils sont envoyés aux urgences, au SAMU, en car­dio­lo­gie, neu­ro- vas­cu­laire, réanimation…

Les élèves sont aus­si for­més à la ges­tion de l’agressivité des patients. Les urgences sont sou­vent un lieu de stress, de dou­leur, d’attente et de misère. Les élèves internes s’entraînent à gérer la crise par des jeux de rôle où cha­cun joue le rôle de méde­cins et patients.

Souvent, de nom­breux malades n’arrivent pas avoir un ren­dez-vous rapide chez le méde­cin, ils vont aux urgences pour trou­ver une solu­tion. Les internes doivent éga­le­ment prendre en compte ce sur­plus de patients.

 



Les autres infos