Saint-Etienne – Lyon en 8mn, c’est possible !?

Et un Saint-Etienne – Paris en 30mn.

Le Conseil Régional d’Auvergne-Rhône-Alpes travaille sur un nouveau projet de locomotion et lien économique fort. L’objectif étant de relier les deux villes (Saint-Etienne et Lyon) en 8 minutes chrono grâce au train supersonique « l’Hyperloop ».

Un groupe de travail à la région est chargé de réfléchir sur la faisabilité économique du projet et devrait permettre, dans le futur, des expérimentations. A Limoges (Haute Vienne) déjà, l’équipe municipale travaille sur des tests.

Lyon à Saint-Etienne en 8 minutes, pour un tarif de 15 euros.

Une association “Hyperloop Limoges” s’est déjà constituée. Vincent Léonie, adjoint au maire de Limoges en a la présidence. En déplacement à Limoges, le patron de l’entreprise canadienne TransPod Hyperloop a annoncé qu’il cherchait à implanter une piste d’essai pour son train du futur.

Déjà en 2016, les étudiants et chercheurs de l’école des Mines à Saint-Etienne avaient calculé qu’un tel train pourrait relier les 63 km séparant Lyon à Saint-Etienne en 8 minutes, pour un tarif de 15 euros. Un projet qu’ils ont chiffré à 700 millions d’euros. De quoi dire adieu aux embouteillages et d’éviter l’émission de tonnes de polluants atmosphériques.

On en n’est pas encore au stade de l’appel d’offres. Mais « Transpod » est, en tout cas, très intéressé par le projet. Ses dirigeants sont venus à Saint-Etienne, ils ont rencontré des chefs d’entreprises locaux pour les convaincre de participer à la conception de leur Hyperloop.

Il y a 35 ans, la SNCF lançait le TGV. La France et des entreprises privées seraient prêtes à faire de l’ombre au train à grande vitesse.  La SNCF a pris une participation de 10% au capital de la société Hyperloop One. Celle-ci a procédé à des tests dans le Nevada en 2016 et envisage une commercialisation en France en 2020-2021. Alors, pas si loin que ça, ce projet. On peut en effet rêver de voir une gare Hyperloop à Saint-Etienne d’ici 3 à 4 ans et faire le voyage de Saint-Etienne à Lyon en 8mn et aller à Paris en 30mn. Il faut maintenant trouver les 700 millions d’euros, et ça, c’est une autre affaire.