Saint-Etienne ren­force sa recon­nais­sance de ville inclu­sive UNESCO

Communiqué de la ville.

 

Gaël Perdriau féli­cite Laura Cinieri, conseillère muni­ci­pale délé­guée, élue vice-pré­si­dente de l’Association  des élus locaux contre le SIDA : Saint-Etienne ren­force sa recon­nais­sance de ville inclu­sive UNESCO.
“Les col­lec­ti­vi­tés et les élus locaux ont le devoir de s’emparer du sujet majeur qu’est la  san­té publique et les poli­tiques qui doivent être conduites dans ce domaine. La crise sani­taire que nous tra­ver­sons en a été plus que jamais, pour ceux qui en dou­taient, un révélateur.
A Saint-Etienne, désor­mais recon­nue “ville inclu­sive UNESCO”, nous avons l’am­bi­tion et le pro­jet de pour­suivre l’ac­tion enga­gée depuis 2014, dans le cadre de ce que j’ai appe­lé et pré­sen­té comme l’un des trois piliers de ce nou­veau man­dat, le bien être social.
Cela passe par des inno­va­tions et en déve­lop­pant encore davan­tage les efforts conduits dans l’en­semble de nos poli­tiques, en fonc­tion des com­pé­tences qui nous sont attri­buées par la loi, visant à atteindre cet objec­tif d’exem­pla­ri­té. Je pense notam­ment à l’é­du­ca­tion et à la prévention.
Que cela soit par une poli­tique de pré­ven­tion active, de dépis­tage pré­coce d’une infec­tion ou de sou­tien aux malades, les élus locaux enga­gés contre le SIDA nous per­mettent de sou­te­nir que le SIDA se soigne aus­si par la politique.
L’élection aujourd’­hui, de Laura Cinieri, conseillère muni­ci­pale de Saint-Etienne délé­guée à la san­té, en tant que vice-pré­si­dente de l’Association  des élus locaux contre le sida, au côté de Jean-Luc Roméro, va éga­le­ment dans ce sens.
C’est une excel­lente nou­velle. Je m’en réjouis et féli­cite Laura qui, j’en suis per­sua­dé, sau­ra por­ter avec force et convic­tions, les actions  que nous menons dans la cadre de Saint-Etienne, ville inclu­sive UNESCO”.
Les autres infos