Service psy­chia­trique du CHU de Saint-Etienne : Gaël Perdriau se réjouit de la signa­ture d’un pro­to­cole d’ac­cord entre la direc­tion et les syndicats

Le maire de Saint-Etienne a fait savoir sa satis­fac­tion suite à cet accord : « Je me réjouis qu’un pro­to­cole d’ac­cord ait été trou­vé, ce jour, entre la direc­tion du centre hos­pi­ta­lier uni­ver­si­taire de Saint-Etienne et les repré­sen­tants syn­di­caux CGT — FO du  pôle psy­chia­trique  du CHU sté­pha­nois. Il met fin à cinq mois de conflits et per­met­tra de ren­for­cer la pré­sence soi­gnante et médi­cale auprès des patients, leur prise en charge, ain­si que de meilleures condi­tions de tra­vail pour les per­son­nels soi­gnants ».

Pour Gaël Perdriau, c’est une réelle satis­fac­tion. « Le 14 jan­vier der­nier, après dif­fé­rentes démarches pour renouer le fil du dia­logue, j’a­vais ren­con­tré une délé­ga­tion du col­lec­tif La Psy Cause. J’avais pu mesu­rer que leurs reven­di­ca­tions visaient avant tout à une amé­lio­ra­tion du ser­vice ren­du aux patients en matière d’offre d’ac­cueil et de soins en psy­chia­trie ».

Le Maire de Saint-Etienne avait évo­qué, grâce à un échange, les dif­fi­cul­tés aux­quelles les per­son­nels soi­gnants devaient faire face au quo­ti­dien, et la néces­si­té d’y répondre. 500 000 euros, renou­ve­lables, de l’Agence Régionale de Santé (ARS) ont été déblo­qués et la direc­tion du CHU, dans son sou­ci constant de trou­ver des solu­tions, a appor­té des réponses concrètes.



Les autres infos