Soirée agi­tée dans le quar­tier de Terrenoire à Saint-Etienne

La soi­rée a été longue ce same­di dans le quar­tier de Terrenoire à Saint-Etienne. Une tren­taine d’individus se trou­vaient sur la place Jean et Hippolyte-Vial à par­tir de 22h15.

Les poli­ciers sol­li­ci­tés à plu­sieurs reprises à Terrenoire dans le cou­rant de la soirée

Les poli­ciers de Saint-Etienne ont été mobi­li­sés pas moins de 3 fois dans la soi­rée, dans le quar­tier de Terrenoire. Ils y inter­viennent une pre­mière fois vers 22h15. Ils se contentent alors de dis­per­ser le groupe d’individus et en ver­ba­lisent envi­ron 5 pour non-res­pect du couvre-feu.

Rappelés quelques heures plus tard, vers minuit, leur inter­ven­tion est plus mou­ve­men­tée. Alors qu’ils inter­pellent un mineur pour des incen­dies de pou­belles, le reste des indi­vi­dus répondent en pre­nant les poli­ciers à par­tie. Les poli­ciers sont donc contraints de répli­quer en usant de bombes lacrymogènes.

Encore plus tard dans la soi­rée, les poli­ciers sont à nou­veau sol­li­ci­tés au même endroit, tou­jours pour des incen­dies de pou­belles. Cette fois-ci les dégâts sont plus importants.

La ville réagit face à cet événement

Les incen­dies, notam­ment ceux de la der­nière par­tie de la soi­rée, avaient pro­vo­qué de gros dégâts. Tout le sec­teur avait été plon­gé dans le noir. Heureusement, les ser­vices tech­niques de la ville ont rapi­de­ment réagi. Dès dimanche, l’éclairage public avait été rétabli.

L’enquête per­met­tra d’identifier les indi­vi­dus ayant par­ti­ci­pé à la dégra­da­tion de biens publics, aux incen­dies. De plus, selon les infor­ma­tions du Progrès, la ville aurait déci­dé de por­ter plainte pour dété­rio­ra­tion de biens publics et trouble à l’ordre public.

Les autres infos
Les autres infos