Solidarité étu­diante à Saint-Etienne

Durant toute la phase de confi­ne­ment, Yann Sapet, vice-pré­sident étu­diant de l’u­ni­ver­si­té Jean Monnet est res­té très atten­tif aux actes soli­daires du milieu uni­ver­si­taire. Dans le seul domaine de la san­té, on a dénom­bré 700 per­sonnes qui se sont enga­gées dans la “réserve sani­taire”. Il s’a­git essen­tiel­le­ment d’é­tu­diants en facul­té de méde­cine et en écoles de soins infirmiers. 

Aujourd’hui, les internes en méde­cine de Saint-Etienne demandent à être enten­dus à l’oc­ca­sion du “Ségur de la san­té”. Dans le cadre de la “réserve civique”, d’autres étu­diants ligé­riens ont don­né un coup de main à la Croix Rouge et aux res­tos du coeur à tra­vers des dis­tri­bu­tion de plats à des per­sonnes iso­lées. De son côté, la Fédéeh, fédé­ra­tion des asso­cia­tions étu­diantes de Saint-Etienne, a dis­tri­bué quelques 200 paniers par jour. 

La Fédéeh, qui regroupe des étu­diants avec han­di­cap, a créé une plate-forme d’en­traide. Et la FAGE, fédé­ra­tion des asso­cia­tions géné­rales étu­diantes, a mis sur pied un pro­jet de sou­tien aux lycéens en dif­fi­cul­té. Cette mobi­li­sa­tion a sans doute ins­pi­ré la dépu­tée LAREM du Roannais, Nathalie Sarles, qui demande aujourd’­hui au gou­ver­ne­ment d’at­tri­buer des chèques vacances  aux étu­diants en méde­cine mobi­li­sés dans nos hôpi­taux durant la crise sanitaire.

Pat Françon

Les autres infos