Saint-Etienne : plan de sou­tien à l’é­co­no­mie locale

Gaël Perdriau, s’é­tait enga­gé et avait acté le prin­cipe de par­ti­ci­per for­te­ment, dans le cadre d’un plan de sou­tien à l’é­co­no­mie locale, aux Fonds “Région unie” à hau­teur de 1,6 mil­lion d’eu­ros. Ce fonds se décom­pose en deux dis­po­si­tifs. Voici les axes de ce plan.

Le pre­mier consiste en un fonds d’a­vance rem­bour­sable. Le prin­cipe, rap­pelle Gaël Perdriau, est d’oc­troyer pour toute entre­prise, y com­pris en asso­cia­tion ou auto-entre­pre­neur, de moins de 10 sala­riés, une somme pou­vant s’é­le­ver jus­qu’à 20 000 euros, sans cofi­nan­ce­ment ban­caire ados­sé, à taux 0 et avec un dif­fé­ré de rem­bour­se­ment de 2 ans, rem­bour­sable sur 5 ans. Ce fonds sera ins­truit par les réseaux de France Active, Initiative France et de l’ADIE (Association pour le droit à l’i­ni­tia­tive éco­no­mique), implan­tés sur le ter­ri­toire de la Métropole et connais­sant par­fai­te­ment le tis­su des entre­prises locales. 

Le second concerne un fonds d’ur­gence Tourisme — Hébergement qui consiste en une sub­ven­tion de 500 à 5 000 euros pour com­pen­sa­tion de perte de chiffres d’af­faires pour les entre­prises dépen­dant de l’ac­ti­vi­té tou­ris­tique (hôtels, sites de loi­sirs, la liste n’est pas exhaus­tive) ayant un emprunt d’in­ves­tis­se­ment en cours.
Nouvelle étape impor­tante aujourd’­hui avec le vote en com­mis­sion per­ma­nente de la Région Auvergne Rhône-Alpes de ces deux fonds.

Dans le cadre du sou­tien à l’é­co­no­mie locale, Saint-Etienne Métropole répond pré­sent ! Il s’a­git là de sou­te­nir l’ac­ti­vi­té et l’emploi de notre ter­ri­toire. Nous devons uti­li­ser tous les moyens à notre dis­po­si­tion voire en créer de nou­veaux pour limi­ter autant que pos­sible les consé­quences de la crise sani­taire à laquelle ne doit pas se rajou­ter une crise éco­no­mique et sociale, explique Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, pré­sident de Saint-Etienne Métropole.

A ce jour, quelque 4 000 demandes ont déjà été reçues par les ser­vices de la Région Auvergne Rhône-Alpes pour le dis­po­si­tif Fonds régio­nal  d’ur­gence “Tourisme — héber­ge­ment” et 1 500 demandes pour les avances rem­bour­sables pour les petites entre­prises (0 à 9 sala­riés), micro-entre­prises et asso­cia­tions, indé­pen­dants et pro­fes­sions libérales.

Les autres infos
Les autres infos