St-Etienne : Attachée à un brancard trois jours dans un couloir au CHU

Une femme de 42 ans a été accueillie aux urgences du CHU de Saint-Etienne suite à un burn-out. Elle s’est retrouvée prisonnière sur un brancard dans un couloir de l’établissement.

C’est le journal Le Progrès qui donne l’alerte ce vendredi 18 mai 2018. « On m’a pris toutes mes affaires. On m’a posée dans le couloir des urgences, à la vue de tout le monde. On m’a attachée sur un brancard, jambes, bassin, poignets. On a interdit à mes proches de venir me voir »explique cette femme de 42 ans à nos confrères du Progrès.

Publicités

Ce nouveau témoignage conforte les constatation déplorables rendues publiques début mars par le rapport Hazan. Début 2018, le rapport d’Adeline Hazan, la contrôleuse générale des lieux de privation de liberté avait épinglé les conditions « indignes » d’accueil et « le traitement inhumain ou dégradant »de patients au pôle psychiatrie du CHU de Saint-Etienne. La ministre avait demandé de « mettre immédiatement un terme aux pratiques illégales et abusives ».

Suite au rapport Hazan, un collectif psy a réuni près de 700 signatures contre « des menaces et sanctions dont sont victimes les agents de la part de la direction ». Le CHU de Saint-Etienne a été contacté par le journal Le Progrès, mais n’a pas souhaité réagir.