St-Etienne : L’abri anti-aérien conservé

Gaël Perdriau a déci­dé de conser­ver l’abri anti-aérien décou­vert début juin place Villeboeufà Saint-Etienne. Il aurait été construit en 1941, en béton armé avec des murs de 25 cm d’épaisseur.

« Comme je m’y étais enga­gé en me ren­dant sur place, il y a quelques jours, j’ai deman­dé aux ser­vices de la ville de Saint-Etienne de tra­vailler sur une pro­po­si­tion per­met­tant de conser­ver une par­tie de cet abri anti-aérien datant de la seconde guerre mondiale.

Nous avons deman­dé l’a­vis de la Direction régio­nale des affaires cultu­relles (DRAC) qui n’a émis, après étude, aucune pré­co­ni­sa­tion quant à sa conser­va­tion et ne lui confère aucun inté­rêt patri­mo­nial.

En revanche, cette décou­verte apour la ville de Saint-Etienne et ses habi­tants, un inté­rêt his­to­rique indé­niable, un témoin de mémoire auquel je suis très attaché.

C’est la rai­son pour laquelle, j’ai déci­dé qu’une par­tie de la gale­rie, la moins abî­mée, côté place Chavanelle, sera conser­vée et valorisée. 

Un accès à la gale­rie sera aména­gé afin de per­mettre des visites orga­ni­sées régu­liè­re­ment, tout au long de l’année. 

Les tra­vaux seront réa­li­sés durant l’été.

Cela s’in­tè­gre­ra par­fai­te­ment dans l’a­mé­na­ge­ment glo­bal de la place Villeboeuf qui est pré­vu, et lui appor­te­ra un véri­table plus ».

Rappelons que cet abri anti-aérien est com­po­sé de 5 tra­vées, en zig­zag, d’1m 90 de haut sur 1m 20 de large. Il pou­vait abri­ter jus­qu’à 120 personnes.

Les autres infos
Les autres infos