St-Etienne : L’Eden enfin détruit

Les nostalgiques vont crier au scandale mais cette verrue du centre-ville n’était pas des plus esthétiques dans ce quartier de Saint-Etienne qui souffre déjà économiquement comme le prouve la galerie Dorian qui est devenue déserte.

Le lieu fut prestigieux dans le passé. L’Eden ouvre en 1882. Théâtre, Cabaret puis cinéma. Il recevait 650 000 personnes par an dans les années 70.

La propriétaire, Sylvie Massu, qui possède également L’Alhambra et le Camion Rouge à Saint-Etienne avait fermé l’Eden en 2003. Cette dernière a vendu en juillet la friche du quartier Dorian à l’Etablissement Public Foncier de l’Ouest Rhône-Alpes (EPORA). Des appartements devraient voir le jour à la place du cinéma avec possibilité de commerces.



Vous aimerez lire aussi