St-Etienne : L’Eden enfin détruit

Les nos­tal­giques vont crier au scan­dale mais cette ver­rue du centre-ville n’était pas des plus esthé­tiques dans ce quar­tier de Saint-Etienne qui souffre déjà éco­no­mi­que­ment comme le prouve la gale­rie Dorian qui est deve­nue déserte.

Le lieu fut pres­ti­gieux dans le pas­sé. L’Eden ouvre en 1882. Théâtre, Cabaret puis ciné­ma. Il rece­vait 650 000 per­sonnes par an dans les années 70.

La pro­prié­taire, Sylvie Massu, qui pos­sède éga­le­ment L’Alhambra et le Camion Rouge à Saint-Etienne avait fer­mé l’Eden en 2003. Cette der­nière a ven­du en juillet la friche du quar­tier Dorian à l’Etablissement Public Foncier de l’Ouest Rhône-Alpes (EPORA). Des appar­te­ments devraient voir le jour à la place du ciné­ma avec pos­si­bi­li­té de commerces.



Les autres infos