Téléfoot : comment résilier son abonnement ?

Téléfoot : comment résilier son abonnement et où voir la Ligue 1 en 2021 ?

Mode d’emploi pour résilier son abonnement et voir les prochains matchs.

Quels sont les recours pour les abonnés, quelque 600 000 personnes selon Mediapro ? Où les fans de ballon rond pourront-ils voir les matchs de Ligue 1 et Ligue 2 lors de la fin de Mediapro ? Éléments de réponse.

Que peuvent faire les abonnés directs de telefoot.fr ?

La question du remboursement se pose donc surtout pour les abonnés ayant souscrit un engagement d’un an pour 25,90 euros et se retrouvant avec un écran noir. « Dès lors que vous ne verrez plus rien à l’antenne, vous pourrez réagir », explique à l’AFP Raphaël Bartlomé, responsable juridique de l’UFC Que Choisir. « Il n’y a aucun risque juridique. C’est un principe du Code civil, transversal dans tous les contrats », poursuit-il. L’association a créé une page dédiée très instructive au sujet de Téléfoot.

Selon le responsable juridique de l’UFC Que Choisir, « la situation la plus périlleuse » sera si la société rentre en liquidation. « Ça va être le parcours du combattant pour récupérer quelque chose, la probabilité est très très faible », affirme-t-il à l’AFP. Les conditions générales de la chaîne Téléfoot indiquent qu’en cas de faillite, cessation des activités ou de résiliation de la convention du Conseil supérieur de l’audiovisuel, « toutes les sommes payées par l’abonné pour la durée de l’abonnement restant à courir seront remboursées sans retard excessif ». Sur sa page Internet dédiée, UFC Que Choisir : « Si l’entreprise est placée en liquidation judiciaire, ces sommes seront à demander au mandataire ou au liquidateur judiciaire par le biais d’une déclaration de créance. Le remboursement dépendra de l’actif disponible, les clients étant les derniers servis. Autrement dit, il sera difficile, voire impossible, de récupérer votre argent… »

La situation des abonnés via les fournisseurs d’accès à Internet

La majeure partie des abonnements provient des fournisseurs d’accès à Internet, à savoir Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free. Ils ont tous signé des accords de distribution avec le groupe sino-espagnol. Des possibles « couacs » peuvent cependant survenir pour certains abonnés si le service client de leur opérateur n’est pas assez réactif, alerte UFC Que Choisir. Les offres issues de l’accord entre Mediapro et Altice (propriétaire entre autres de SFR, mais aussi de RMC Sport), qui permettaient notamment à Téléfoot de codiffuser la Ligue des champions en 2020-2021, risquent de poser des complications. Ainsi, dans le cas de l’offre couplée RMC Sport-Téléfoot, il faudra « trouver une solution alternative, car la disparition de Téléfoot serait juridiquement une modification substantielle » du contrat. « Évidemment, si Mediapro cesse d’émettre, ne diffuse pas de matchs, et que sur un mois nos clients n’ont pas le service auquel ils se sont abonnés, ils ne seront pas facturés », assure-t-on du côté des opérateurs.

Où voir les matchs de Ligue 1 et Ligue 2 en 2021 ?

Où voir les matchs en 2021 ? Très probablement sur Canal+, mais peut-être encore sur Téléfoot… Mais la réponse précise reste en suspens. Car la Ligue de football professionnel a récupéré ses droits de diffusion, et va devoir les attribuer à un autre opérateur. « Téléfoot continuera de diffuser les matchs et les programmes de Ligue 1 et de Ligue 2, jusqu’à la réattribution de ces droits à un autre diffuseur », a précisé le groupe dans un communiqué.

Tous les regards se tournent vers Canal+. La chaîne cryptée a évalué ces droits à environ 600 millions d’euros par an (contre 814 millions que devait payer Mediapro par an pour la Ligue 1 et Ligue 2). Si Vivendi, maison mère de Canal+, dispose d’un trésor de guerre d’au moins 3 milliards d’euros après la vente de 10 % du capital du label Universal Music au chinois Tencent, le groupe assure n’être pas pressé. « C’est un peu comme quand un mari ou une épouse se fait larguer par l’autre et que, deux ans plus tard, la personne partie revient au foyer. Entre-temps, vous avez refait votre vie », indique une source du groupe. Ainsi, Canal+ est satisfait de son offre sport avec les matchs de Ligue 1 du samedi, le Top 14 et les circuits de F1. « Reprendre du foot en cours d’année ne nous fera pas nécessairement gagner des abonnés », indique une bonne source.

De toute façon, si elle ne s’accorde pas avec Canal+, beIN Sports ou un autre, la Ligue trouvera une solution provisoire pour diffuser. Même peut-être avec Canal+, qui est prêt à mettre ses moyens à disposition le temps de trouver une solution… « Notre souhait et préoccupation première, quelle que soit l’issue de ce qui va se passer, c’est de faire en sorte que nos clients ne ratent aucune journée de Ligue 1 et Ligue 2 », précise à l’AFP Orange, premier opérateur fixe avec près de 12 millions d’abonnés. Quel que soit le diffuseur, les pirates, eux, continuent leurs pratiques. Selon l’Hadopi, l’organe de protection des droits d’auteur, ils sont près de 3 millions en France à consommer des programmes sportifs illégalement.

Les autres infos
Les autres infos