“The Eddy” : Leïla Bekhti et Tahar Rahim sur Netflix pour la série musicale de Damien Chazelle

Avant première film Ma



Damien Chazelle, le réalisateur de “La La Land”, pose ses valises à Paris. Le cinéaste débute le tournage de “The Eddy”, une série musicale qui sera proposée sur Netflix l’an prochain. Les acteurs français Leïla Bekhti et Tahar Rahim rejoignent le casting, aux côtés du rappeur Sopico.

La série tournera autour d’un pianiste, Elliot Udo, cogérant d’un club de jazz en faillite à Paris.

Un petit air de “La La Land” à Paris. Le réalisateur franco-américain Damien Chazelle, lauréat de six Oscars pour son film avec Emma Stone et Ryan Gosling, vient de poser ses valises dans la capitale pour son nouveau projet, une série produite par Netflix. C’est la première fois que le cinéaste déploie ses talents d’auteur pour la télévision. Baptisé “The Eddy”, son « drame musical en 8 parties » prendra la forme d’une réalisation d’envergure internationale avec des dialogues en anglais, français et arabe. A l’image de son casting multiculturel, qui verra l’acteur américain Andre Holland (“Moonlight”) se glisser dans la peau d’Elliot Udo, un ancien pianiste de jazz vénéré à New York qui vit désormais à Paris où il co-dirige un club avec Farid, incarné par le comédien français Tahar Rahim (“Un Prophète“). Leïla Bekhti (“Le Grand Bain”) sera Amira, la femme de Farid qui soutient tant bien que mal l’établissement malgré les secrets de son mari. L’actrice polonaise Joanna Kulig, acclamée dans “Cold War”, prêtera ses traits à Maja, la chanteuse du groupe avec qui Elliot entretient une relation tumultueuse. Dans cet équilibre fragile, l’arrivée soudaine de Julie, la fille adolescente d’Elliot campée par Amandla Stenberg (“Hunger Games“, “The Hate U Give”), va confronter le père à son passé…

La musique au coeur de Paris

Dans un communiqué, Netflix précise que le groupe de jazz au coeur de l’intrigue sera composé de véritables musiciens venus des quatre coins du monde, en l’occurrence Randy Kerber, Ludovic Louis, Lada Obradovic, Jowee Omicil et Damian Nueva Cortes. Pour les besoins de la série “The Eddy”, des chansons originales seront vont être enregistrées sous la houlette de Glen Ballard, producteur de renom ayant oeuvré sur les albums “Bad” de Michael Jackson et “Jagged Little Pill” d’Alanis Morissette. D’autres talents internationaux compléteront la distribution, comme le rappeur français Sopico. Récemment signé chez Polydor, le jeune Parisien incarnera « le leader d’un groupe émergent » apprend-on. “The Eddy” sera lancé en 2020 dans le monde entier sur Netflix. A noter que si Damien Chazelle réalisera les deux premiers épisodes, les suivants verront Houda Benyamina (“Divines”) ou Alan Poul (“Six Feet Under”) se succéder derrière la caméra.