Un Gilet Jaune condamné à Saint-Etienne



L’homme de 36 ans avait, début février, posté sur Facebook la photo d’un commissaire de police ligérien avec, en légende, une insulte à la police stéphanoise. Il a été jugé au tribunal correctionnel.

Le Gilet Jaune est poursuivi pour diffamation. Dans la salle du tribunal, l’homme explique qu’il regrette. « Oui, je sais, c’est vraiment n’importe quoi. C’est un manque de discernement. Je n’ai pas de problème avec ce policier mais le 1er décembre, il y a eu un ordre de dispersion et j’étais avec ma mère de 60 ans. Elle a reçu des gaz lacrymogènes sur le visage et je l’ai vue vomir, j’étais très en colère ».

“Derrière le policier, il y a un homme”

L’accusé n’a jamais eu affaire à la justice. Ce père de deux enfants avoue qu’il a bien diffusé cette photo. Le juge réplique « Vous pensiez que personne n’allait vous lire ? ». L’homme s’excuse encore une fois. Mais l’avocat du policier prend la parole : « Ce policier a été heurté car il travaille à la protection des citoyens. Derrière le policier, il y a un homme qui mérite sa dignité. Il rend service à la société tous les jours ». L’officier de police demande 1 euro de dommages et intérêts. Le procureur demande une peine de 1000 euros dont 700 euros avec sursis. Quelques minutes plus tard, après délibération, une peine de 1000 euros est énoncée dans la salle d’audience.