Un isérois mis en examen pour tentative de meurtre

Jeudi soir, un Isérois avait tiré sur des gendarmes suite à une rupture amoureuse.

Une rupture amoureuse qui tourne au fiasco

Lorsque sa compagne lui a annoncé qu’elle le quittait, cet homme âgé de 51 ans a fait une « crise de panique » et a menacé de mettre fin à ses jours. Il avait ensuite tiré en direction de 2 gendarmes venus le raisonner. Aucun d’eux n’a été blessé ou touché.

Retranché dans son domicile à Porte-de-Bonnevaux, il s’était rendu le lendemain, vendredi, vers 8 heures après une nuit de négociation avec le GIGN (Groupe d’Intervention de la Gendarmerie Nationale).

Lors de la perquisition, les gendarmes ont retrouvé chez lui trois armes dont celle qui avait servi la veille. A l’issue de la garde en vue, celui-ci a été placé en détention provisoire. Il comparaitra prochainement devant la justice pour tentative de meurtre sur personnes dépositaires de l’autorité publique.

Les autres infos
Les autres infos