Un livre sur les abus spi­ri­tuels d’une com­mu­nau­té à St-Jodard proche de Roanne

Une ancienne sœur ose lever le voile et par­ler à visage décou­vert des dérives sec­taires dans les com­mu­nau­tés catholiques.

Le témoi­gnage de Marie-Laure Janssens, ex-reli­gieuse de la com­mu­nau­té Saint-Jean, éclaire, par son récit, une réa­li­té encore taboue : l’abus spirituel.

Marie-Laure Janssens, l’ex-sœur de la fra­ter­ni­té Saint-Jean témoigne dans son livre.

« A l’époque, j’avais le désir de don­ner ma vie à Dieu. Cette com­mu­nau­té était atti­rante grâce à sa jeu­nesse par rap­port aux com­mu­nau­tés vieillis­santes ». Elle a vécu pen­dant onze ans au sein de ce groupe. Mais, mal­heu­reu­se­ment, les choses ne ne se sont pas dérou­lées comme elle l’aurait pensé.

Sœur Marthe, la « patronne » du lieu avait tous les pou­voirs. « Elle mani­pu­lait tout le monde ». Il ne fal­lait pas poser de ques­tions ou l’on pas­sait pour un ser­vi­teur du démon. »

Marie-Laure Janssens n’avait plus conscience de ses propres choix. « On finit par ne plus pen­ser par soi-même ». En 2003, elle demande à un évêque l’au­to­ri­sa­tion de racon­ter son his­toire. La réponse est néga­tive. Elle a pré­fé­ré sor­tir du silence.

Elle raconte tout dans son livre « Le silence de la vierge » aux édi­tions Bayard jeunesse.

Les autres infos
Les autres infos