Un match entre La Rivière et le FC Saint-Etienne dérape

Dimanche, une rixe a éclaté lors de la rencontre.

« Ça n’est jamais arrivé auparavant, je n’ai jamais vu ça » dit un témoin.

Publicités

Frédéric Ollagnon, président du FC Saint-Etienne dénonce les incidents qui se sont produits dimanche au stade de Méons. L’Equipe 1 du FC Saint-Etienne menait 4 à 2 à la 80eme minute contre La Rivière.

A la suite de menaces venant du banc de touche, l’arbitre a pris la décision de stopper le match. Une quarantaine de joueurs, dirigeants et pseudos supporters ont envahi le terrain de foot. « Tout le monde se tapait dessus, c’était n’importe quoi, ce n’est pas du sport ça ! » réplique un des joueurs qui s’était mis en dehors de la bagarre.

Autour de 16h30 les pompiers de La Terrasse sont vite intervenus. Deux joueurs du FC Saint-Etienne, Corentin et Thérence, âgés de 25 et 22 ans se sont plaints de contusions à la tête et ont été conduits à l’hôpital Nord.

Très touché par les événements le président du FC assure que « Les choses n’en resteront pas là ». Une réunion a été organisée pour réfléchir à des plaintes qui devraient être bientôt déposées. Dans un communiqué Frédéric Ollagnon a déclaré « C’est simple, ce n’est pas ma conception du sport ».

Du côté du club de La Rivière, les dirigeants se disent « déçus et outrés par ce comportement ». Il a expliqué que « Des individus ayant des antécédents avec le FC Saint-Etienne, se trouvaient à l’extérieur du stade et ont profité de la tension qui ne cessait de monter pour venir semer le trouble ».