Un nou­veau ser­vice de livrai­son de repas équi­table à domi­cile bien­tôt à Saint-Étienne

C’est une mini-révo­lu­tion chez les livreurs de repas à domi­cile. Après une grève à Saint-Étienne en début d’année 2021, cer­tains s’organisent pour contrer UberEats et Deliveroo qui domine le mar­ché. « Marre de pas­ser pour des pigeons » annoncent les hommes à vélo.

 

Pour cer­tains livreurs, les grosses machines de la livrai­son de repas les prennent pour des « esclaves ». C’est en tout cas le mes­sage qu’envoient les deux diri­geants de la start-up FeedMi. Abderrahim et Abdelhalim Allah, deux jeunes entre­pre­neurs lillois.Après 14 mois de tra­vail et 50 000 euros d’investissement de départ, l’application et le site web sont lan­cés en aout 2019.

 

Les livreurs récu­pèrent 17 % du prix de la commande

Une nou­velle pla­te­forme qui se veut équi­table. Avec FeedMi, les livreurs récu­pèrent 17 % du prix de la com­mande et l’intégralité des frais de livrai­son. Soit de 1,90 à 3,90 € par course. FeedMi prend quant à elle 8 % pour le déve­lop­pe­ment. Le reste revient au res­tau­ra­teur, soit 65% pour le res­tau­ra­teur : « Tout le monde est gagnant ». Les livreurs peuvent pos­tu­ler ICI.

 

Pour les livreurs : 100 euros pour 15 repas livrés

Un livreur chez FeedMi qui assure entre 10 et 15 repas par jour, en tra­vaillant près de 6 h gagne­ra 100 euros. Le livreur est sous contrat contrai­re­ment à UberEats ou Deliveroo.

Nous avons vou­lu tes­ter l’application sur la capi­tale ligé­rienne, mais pour l’heure aucun res­tau­rant n’est dis­po­nible. Laissons l’heure quelques semaines pour se posi­tion­ner. Si vous êtes res­tau­ra­teurs, vous pou­vez vous ins­crire ICI. Bonne route à ce joli pro­jet qui s’installe dou­ce­ment mais sûre­ment à Saint-Étienne.

Les autres infos