Un nouvelle tour va être construite à Châteaucreux



Le quarti­er de la gare se trans­forme d’année en année. Une méta­mor­phose due aux dif­férents maires de la ville. Les voyageurs arrivant à Saint-Eti­enne sont tou­jours sur­pris.  Suite à notre micro trot­toir : Alban :  « j’arrive de Cler­mont-Fer­rand. Je viens ici pour le tra­vail. Je ne viens que rarement et pour tout vous dire, ça fait même 13 ans que je n’ai pas posé le pied à Saint-Eti­enne. Je me sou­viens de cette gare et des vieux bâti­ments. Il y avait des frich­es aus­si, non ? ». L’homme de 43 ans est sur­pris de l’embellissement du quarti­er. « Mais c’est comme ça dans tous les quartiers » s’amuse Alban. Camille elle aus­si sort du train et elle approu­ve la trans­for­ma­tion du quarti­er. « Je vis ici, mais je vais tra­vailler à Lyon tous les jours. Elle me plaît cette gare et on est loin des gares som­bres de cer­taines villes. Et ici, autour, les bâti­ments sont beaux ». On lui explique qu’une tour de 50 mètres va voir le jour ici. « J’espère qu’elle va être belle, ça va met­tre encore plus d’animation si des employés y tra­vail­lent. Ça fait marcher le com­merce et la restau­ra­tion ».

C’est une société Dijon­naise qui a prévu de con­stru­ire cet édi­fice. Un bâti­ment qui a pour ambi­tion de con­som­mer beau­coup moins d’énergie qu’il pour­rait pro­duire. Le groupe de con­seil et d’ingénierie, Elithis, va faire sor­tir de terre cette tour avec trois matières : du verre, de l’acier et du bois. Cette nou­velle tour stéphanoise sera située face au bâti­ment rouge qui abrite Novo­tel et Ibis. Elle aura une hau­teur de 50 mètres. 56 loge­ments seront ici pro­posés à la loca­tion. Avec sa con­struc­tion de verre, les futurs habi­tants auront le priv­ilège de voir les astres entr­er chez eux.  Les locataires devraient avoir une vue impren­able. Con­cer­nant le rez-de-chaussée et le pre­mier étage, les 700 m² seront dédiés à des bureaux, des com­merces, il y aura égale­ment un park­ing souter­rain. Con­cer­nant les apparte­ments, la tour de verre dis­posera de plusieurs T1 jusqu’au T7. Des pan­neaux voltaïques vont être instal­lés dans la coiffe de la tour. Au som­met de la tour, un Rooftop sera acces­si­ble à celles et ceux qui occu­per­ont le bâti­ment.

© Visuel cab­i­net d’ar­chi­tectes Petit­di­di­er et Pri­oux



Les autres infos