Un pom­pier trai­né sur cin­quante mètres par la vic­time qu’il secourait

Les faits sont conster­nants. Un pom­pier de la SDIS 42 en pleine inter­ven­tion se retrouve tiré sur une cin­quan­taine de mètres par la vic­time qu’il secourait.

Une situa­tion peu probable

Il est dif­fi­cile de conce­voir qu’un tel évé­ne­ment puisse se pro­duire, pour­tant cela s’est pro­duit ce dimanche. Alertés de la pré­sence d’un véhi­cule à l’arrêt à la sor­tie de La Gresle, à une ving­taine de kilo­mètres de Roanne, les pom­piers arrivent sur place vers 7h30.

Un sapeur-pom­pier volon­taire du centre de secours du Cergne prend donc la charge d’assister le conduc­teur, incons­cient et sem­blant être en état d’ébriété. Alors que celui-ci lui fait les pre­miers soins, le conduc­teur se réveille et démarre la voiture.

Une situa­tion qui échappe au contrôle des pompiers

Le sapeur-pom­pier volon­taire se retrouve alors à moi­tié dans le véhi­cule, inca­pable de reprendre le contrôle de la situa­tion. La voi­ture le traine donc sur une cin­quan­taine de mètres et le conduc­teur s’enfuie aussitôt.

Suite à ce fâcheux évè­ne­ment, les gen­darmes ont déployé un gros dis­po­si­tif pour iden­ti­fier le déser­teur. Cela a por­té ses fruits car à midi, l’individu a été inter­pe­lé chez lui, encore en état d’ivresse d’après nos confrères du Progrès. Le jeune homme de 23 ans rési­dant à Saint-Maurice-Les-Châteauneuf a été pla­cé en garde à vue.

Quant au pom­pier-volon­taire, lui, n’a que de légères bles­sures (cou­pure, contu­sions et abra­sion aux membres infé­rieurs). Transporté à l’hôpital de Roanne, il en est sor­ti dans la matinée.

Les autres infos
Les autres infos