Un restaurant panoramique à Geoffroy-Guichard



C’est enfin validé. Ce restaurant verra bien le jour au-dessus du musée des Verts dans le stade Geoffroy-Guichard. Ce projet avait vu le jour en 2013 et s’était vu apporter de nombreux obstacles. Cette fois, c’est officiel. Le restaurant verra bien le jour à Saint-Etienne début 2021.

Le projet a été validé jeudi soir par Saint-Etienne Métropole, le propriétaire du stade. Une autorisation d’occupation de 30 ans a été signée par la société Geoffroy-Guichard Immobilier, un groupement de quatre investisseurs avec à la tête Jérémy Guichard, l’arrière-petit-fils du fondateur de Casino qui a donné son nom au stade.

Cet homme de 37 ans a connu quelques obstacles depuis 2013. Le projet avait été voté en 2013 par la Métropole, et il avait été l’objet d’un recours déposé par le restaurant « Le Green » situé à quelques mètres du stade. « Le Green » devenu aujourd’hui « La Camarguaise » voyait d’un mauvaise œil l’arrivée de la brasserie au sein du stade stéphanois. Cela avait ralenti le projet considérablement. Et Saint-Etienne Métropole avait dû lancer un appel d’offres pour le projet. C’est finalement Jérémy Guichard qui, en février dernier, avait remporté le dossier.

1,8 million d’euros d’investissement

Jérémy Guichard, grand supporter des Verts et amoureux de ce stade mythique voit les choses en grand pour le futur restaurant panoramique qui aura vue sur la pelouse.

Il y aura une salle de réception de 450 m2 et une terrasse de 100 m2.

L’investissement pour ces travaux va s’élever à 1,8 million d’euros. Soit 1,4 pour la construction et 400 000 pour l’exploitation. Le loyer du bâtiment va s’élever à 12 000 euros par an.

Un espace lounge

Le lieu sera ouvert 7j/7, la brasserie aura un espace bar lounge avec des canapés. Le design du lieu gardera un esprit stéphanois. Des négociations sont actuellement en cours avec l’ASSE pour que la brasserie soit ouverte les soirs de match. Une ouverture qui, apparemment, ne devrait pas poser de problème. Il est prévu aussi d’y diffuser des matchs de rugby et de tennis sur les écrans de la brasserie.

Des menus entre 15 et 18 euros

Les plats seront préparés avec des produits locaux. Il y aura des brunches, des soirées à thèmes et des repas d’affaire. Le restaurant aura 120 couverts et 15 salariés seront embauchés. C’est l’architecte stéphanois Jacques Didier qui a été choisi, mais les architectes du stade, Chaix et Morel associés auront un droit de regard sur la construction.