Un res­tau­rant pano­ra­mique à Geoffroy-Guichard

C’est enfin vali­dé. Ce res­tau­rant ver­ra bien le jour au-des­sus du musée des Verts dans le stade Geoffroy-Guichard. Ce pro­jet avait vu le jour en 2013 et s’était vu appor­ter de nom­breux obs­tacles. Cette fois, c’est offi­ciel. Le res­tau­rant ver­ra bien le jour à Saint-Etienne début 2021.

Le pro­jet a été vali­dé jeu­di soir par Saint-Etienne Métropole, le pro­prié­taire du stade. Une auto­ri­sa­tion d’occupation de 30 ans a été signée par la socié­té Geoffroy-Guichard Immobilier, un grou­pe­ment de quatre inves­tis­seurs avec à la tête Jérémy Guichard, l’arrière-petit-fils du fon­da­teur de Casino qui a don­né son nom au stade. 

Cet homme de 37 ans a connu quelques obs­tacles depuis 2013. Le pro­jet avait été voté en 2013 par la Métropole, et il avait été l’objet d’un recours dépo­sé par le res­tau­rant « Le Green » situé à quelques mètres du stade. « Le Green » deve­nu aujourd’hui « La Camarguaise » voyait d’un mau­vaise œil l’arrivée de la bras­se­rie au sein du stade sté­pha­nois. Cela avait ralen­ti le pro­jet consi­dé­ra­ble­ment. Et Saint-Etienne Métropole avait dû lan­cer un appel d’offres pour le pro­jet. C’est fina­le­ment Jérémy Guichard qui, en février der­nier, avait rem­por­té le dossier.

1,8 mil­lion d’euros d’investissement

Jérémy Guichard, grand sup­por­ter des Verts et amou­reux de ce stade mythique voit les choses en grand pour le futur res­tau­rant pano­ra­mique qui aura vue sur la pelouse.

Il y aura une salle de récep­tion de 450 m² et une ter­rasse de 100 m².

L’investissement pour ces tra­vaux va s’élever à 1,8 mil­lion d’euros. Soit 1,4 pour la construc­tion et 400 000 pour l’exploitation. Le loyer du bâti­ment va s’élever à 12 000 euros par an.

Un espace lounge

Le lieu sera ouvert 7j/7, la bras­se­rie aura un espace bar lounge avec des cana­pés. Le desi­gn du lieu gar­de­ra un esprit sté­pha­nois. Des négo­cia­tions sont actuel­le­ment en cours avec l’ASSE pour que la bras­se­rie soit ouverte les soirs de match. Une ouver­ture qui, appa­rem­ment, ne devrait pas poser de pro­blème. Il est pré­vu aus­si d’y dif­fu­ser des matchs de rug­by et de ten­nis sur les écrans de la brasserie.

Des menus entre 15 et 18 euros

Les plats seront pré­pa­rés avec des pro­duits locaux. Il y aura des brunches, des soi­rées à thèmes et des repas d’affaire. Le res­tau­rant aura 120 cou­verts et 15 sala­riés seront embau­chés. C’est l’architecte sté­pha­nois Jacques Didier qui a été choi­si, mais les archi­tectes du stade, Chaix et Morel asso­ciés auront un droit de regard sur la construction.



Les autres infos