Un second tour en juin

0 Partages

Jusqu’à une date récente, l’exécutif hésitait entre un second tour des municipales en juin et une report complet des municipales en automne ou en mars 2021. Le premier ministre a tranché après un avis du conseil scientifique. Les 25 communes de la Loire, qui n’ont pas élu leur maire, le 15 mars, retourneront aux urnes le 28 juin sauf complication sanitaire. Les différents partis politiques se sont exprimés et les LR ont insisté pour juin à l’instar de Gaël Perdriau qui avait écrit, en ce sens, à Edouard Philippe. Les Français ne semblent cependants pas chauds pour retourner aux urnes en juin comme en témoignent des articles du Figaro et de Libération et des sondages BVA et CEVIPOF. Nos concitoyens risquent d’avoir la tête ailleurs, vers le risque sanitaire, les vacances, les soucis sociaux et financiers. Et ne sera pas facile de trouver des assesseurs et les abstentionnistes seront nombreux.

Après le premier tour, le politologue Jérôme Fourquet avait souligné une prime aux maires sortants comme à Saint-Etienne avec Gaël Perdriau, favori. Mais en juin, les Stéphanois ne voteront pas sur le bilan du mandat mais sur la gestion de crise. Ils ont vu un maire omniprésent sur les médias nationaux grâce à son poste de vice-président des LR. Ils ont reçu une communication locale hyper-personnalisée. Ils ont vécu un confinement marqué par une distribution tardive de masques, la suppression des marchés et des joggings, l’apparition de postes cyclables peu fréquentées. En face l’opposition pourra poser des questions sur le communautarisme électoral, le rapport de la chambre régionale des comptes sur la gestion de la ville de Saint-Etienne, la gestion de Saint-Etienne Métropole au profit de la ville centre, la monté de la criminalité.

Pat Françon

Les autres infos