Un Vert de légende revient sur le geste de Nabil Fakir

Il y a un an, l’OL étrillait l’ASSE (5-0) lors de la pre­mière manche du der­by dans le chau­dron de Geof­froy-Gui­chard. Pour le compte de France Foot­ball, Laurent Paga­nel­li est reve­nu sur le geste de Nabil Fekir.

Pro­bable que tous les sup­por­ters de l’OL, et même ceux des Verts, asso­cient encore long­temps Nabil Fekir à son geste de la sai­son der­nière dans le chau­dron. Le Lyon­nais, qui venait de mar­quer, avait alors tenu à enle­ver son maillot et le tendre face au Kop Sud du stade Geof­froy-Gui­chard. Résul­tat, match arrê­té, ter­rain par­tiel­le­ment enva­hi et vic­toire finale, tout de même, pour Fekir et les siens sur le score de 5-0.

Alors que le der­by OL-ASSE se pointe à l’horizon, ven­dre­di 21 heures, l’homme de ter­rain de Canal Plus et ancien Vert, Laurent Paga­nel­li, est reve­nu sur ce geste pour le compte de France Foot­ball.

En expli­quant que le foot­ball, c’était aus­si ce genre de gestes. « Je m’étais dit que ça allait être le bor­del. Je l’ai sui­vi quand il est sor­ti et je me suis même retrou­vé seul avec lui dans le ves­tiaire. Et alors ? C’est ça le foot ! Ils sont jeunes, insou­ciants, et c’est ce que j’aime aus­si. Dans un der­by, la tac­tique ne compte pas, le beau jeu non plus : on veut gagner, point barre. C’est un com­bat sur le rec­tangle vert où il faut s’attendre à tout, où tous les coups sont per­mis. Si un  tel match est lisse, on s’emmerde. Il ne faut pas qu’il le devienne. »



Les autres infos