Une cagnotte en ligne ouverte pour le jeune William Gomis, tué par balle

Tard dimanche soir, William Gomis, jeune joueur de 19 ans, réserviste à l’ASSE entre 2013 et 2018, avait été l’une des deux victimes d’une fusillade.

Depuis l’annonce du décès de William Gomis, 19 ans et ancien réserviste de l’AS Saint-Étienne, survenu dans la nuit du 9 au 10 septembre 2018 des suites d’une fusillade survenue dans un quartier sensible de la Seyne-sur-Mer, les hommages n’ont cessé d’affluer sur les réseaux sociaux.

Abattu de sang froid à l’aide d’une arme automatique, aux côtés d’un autre jeune âgé de seulement 14 ans, celui qui avait passé cinq ans en formation dans le Forez avait quitté le club en juin dernier. Toutefois, nul doute que son nom restera à jamais gravé dans les mémoires, comme en témoigne le communiqué officiel publié par l’ASSE, entre tristesse, soutien et consternation. 

“Apprécié de ses anciens coéquipiers et de ses éducateurs pour ses qualités humaines”

“L’AS Saint-Étienne a eu l’immense tristesse d’apprendre le décès tragique de William Gomis, survenu la nuit dernière à La Seyne-sur-Mer, la ville dont il était originaire. Apprécié de ses anciens coéquipiers et de ses éducateurs pour ses qualités humaines, le jeune joueur, qui aurait eu 20 ans en décembre prochain, a effectué toute sa formation au club où il était arrivé à l’âge de 15 ans (…) Dirigeants, entraîneurs, joueurs et salariés du club sont profondément affectés par la disparition brutale de William et présentent leurs plus sincères condoléances à sa famille”
, écrivait son club formateur lundi, sous le choc. 

“Il n’avait que 19 ans. Repose en paix petit frère. Mes prières vont à sa famille, ses proches et toutes les personnes l’ayant côtoyé. Les seules réponses face a un tel drame sont celles de la fraternité et de la solidarité. Tous ensemble nous nous devons de faire vivre la paix”, réagissait pour sa part un autre Gomis, en la personne de Bafetimbi, ancien buteur de l’AS Saint-Etienne, qui avait lui aussi fait ses classes à l’Etrat. 

“Tous les bons moments que l’on a vécu tous ensemble sur le terrain et en dehors resteront à jamais gravés dans ma tête et dans mon cœur Willy, je sais que tu seras toujours là auprès de nous… T’étais plus qu’un pote, t’étais un frère pour moi”, publiait Ronael Pierre-Gabriel, lui aussi formé chez les Verts évoluant aujourd’hui à l’AS Monaco, qui était particulièrement proche du défunt. 

Ce mardi, une cagnotte en ligne a été ouverte pour ses obsèques 

En marge de ces hommages, une cagnotte en ligne a été ouverte ce mardi matin, dans le but de récolter les fonds nécessaires à l’organisation des obsèques de ce jeune joueur de 19 ans. Si un peu plus de 1000 euros ont déjà été récoltés, cette dernière restera ouverte pendant deux semaines.

Donnez votre avis sur notre page Facebook



Vous aimerez lire aussi