Une nou­velle mos­quée à Firminy : le pro­jet n’avance pas

Pour l’association musul­mane inter­com­mu­nale, ce pro­jet date déjà de 1991. 30 ans que cette asso­cia­tion navigue entre plu­sieurs locaux pour trou­ver un endroit pour prier.

C’est au 4 rue du Limouzin que l’association musul­mane inter­com­mu­nale est ins­tal­lée. Dans seule­ment 43 m². Toutes les semaines, une cen­taine de per­sonnes s’entassent dans ce vieil immeuble vétuste de Firminy. D’après le res­pon­sable, il n’y a même pas d’issue de secours. « C’est ici qu’a lieu la prière funé­raire lorsqu’un membre de la com­mu­nau­té décède. Nos anciens sont en train de par­tir et on ne peut même pas prier sur leur dépouille dans la ville où ils ont vécu » explique Mr Bouzid, l’administrateur de l’association à nos confrères du Progrès. Cela fait des années que l’équipe de l’association se bat pour l’installation d’un vrai lieu de culte. Pour Abderraham Bouzid, ce n’est pas un pro­blème d’argent. « On a l’argent néces­saire et on ne demande rien à la ville de ce côté-là ».

Le res­pon­sable s’inquiète car à chaque fois que l’association trouve un lieu dis­po­nible, il y a des réti­cences des pro­prié­taires qui hésitent à vendre à des musul­mans. « Que ce soit des poli­tiques ou des rive­rains, il y a des réserve ». Il dénonce le manque de cou­rage. « S’il y avait une réelle volon­té de leur part, les choses auraient vite avan­cé ». Pour les membres de l’association musul­mane inter­com­mu­nale « avant les muni­ci­pales, il ne se pas­se­ra rien, ils ont trop peur de frois­ser leur élec­to­rat ». Pour l’heure, tout pro­jet est au point mort. L’association res­te­ra dans ces locaux de 43 m² de Firminy.



Les autres infos