Une pho­to­graphe Stéphanoise réa­lise votre pho­to pour 29€, et la somme est rever­sé à la lutte contre le cancer



Octobre rose: la Loire et Saint-Etienne se mobi­lisent pour le dépis­tage du can­cer du sein. En France, chaque année, 59 000 femmes apprennent qu’elles ont un can­cer du sein. Tous le mois d’oc­tobre des Ligériens se mobi­lisent. Dont Floriane CELLE, connue aus­si sur Instagrame sous le pseu­do de @m0uillou. 42info.fr l’a ren­con­trée pour qu’elle nous explique son impli­ca­tion dans cette opération.

© Photo Floriane Celle

Explique-nous ton pro­jet, En quoi consiste-t-il ?

Pendant tout le mois d’octobre, c’est la cam­pagne d’information Octobre rose dont le but est de sen­si­bi­li­ser les per­sonnes au can­cer du sein, que ce soit pour encou­ra­ger au dépis­tage,  dia­lo­guer sur le sujet et réunir des fonds. J’avais envie à mon échelle de par­ti­ci­per à cette cause et j’ai mis en place le pro­jet sui­vant :  réa­li­ser une pho­to pour 29€. La tota­li­té des gains issus de cette cam­pagne sera rever­sée à l’association de lutte contre le can­cer du sein.  Pour faire simple, les gens font un don, et moi, pour saluer le geste, je leur offre un moment pour réa­li­ser ensemble une pho­to dans laquelle ils se sen­ti­ront bien .

© Photo Floriane Celle

Floriane pro­pose 1 don = 1 pho­to, soit 29€ payé et rever­sés à l’association

C’est la pre­mière fois que tu mets en place ce genre de pro­jet soli­daire, pour­quoi avoir choi­si cette cause ?

Le can­cer du sein touche 1 femme sur 8. Je me sent concer­née for­te­ment par le sujet. C’est une cause sur laquelle il faut échan­ger, appor­ter notre sou­tien et bri­ser les tabous. De plus, une grande par­tie de mon tra­vail, en tant que pho­to­graphe, repose sur l’acceptation de la fémi­ni­té. J’aime accom­pa­gner les femmes qui passent devant mon appa­reil dans cette démarche. C’est là que je me sens utile.  On parle d’une mala­die qui, a côté de tous les autres aspects touche le corps. Certaines femmes voient un de leurs seins reti­rés, gardent des cica­trices, perdent leurs che­veux, perdent du poids. Tous ces chan­ge­ments subis que l’on voit sur notre corps, qui affectent notre vision de la fémi­ni­té. C’est quelque chose qui me touche sin­cè­re­ment, et ça rejoins le tra­vail que nous effec­tuons avec mes modèles, lorsqu’elles se ne sentent pas en accord avec leur image de femme.

Floriane veut sen­si­bi­li­ser les gens & sou­te­nir les femmes

© Photo Floriane Celle — Modèle : ondine_rt

Quelles sont les condi­tions de la cam­pagne ? Comment se déroule une séance ?

Je mets en place ce pro­jet sur tout octobre à Saint Etienne : les séances sont réa­li­sées à mon domi­cile, à la cool. Vous venez à la mai­son, on dis­cute autour d’un thé, puis nous réa­li­sons la séance pho­to, et ensuite nous sélec­tion­nons la pho­to que vous choi­sis­sez de gar­der. La seule ligne direc­trice, lors de la prise de vue, est que le buste doit être visible (la poi­trine peut être cachée, nue, ou en lin­ge­rie mais elle doit être appa­rente). Pour le reste je suis ouverte à toutes les idées. Les séances sont éga­le­ment ouvertes aux hommes qui sou­haitent appor­ter leur sou­tien !  La semaine pro­chaine, j’accueillerai un couple qui veut se joindre à la cause : ils pose­ront ensemble.

La jeune pho­to­graphe de Saint-Etienne sou­haite mettre à l’honneur la féminité

© Photo Floriane Celle

Pourquoi impo­ser un cadrage  com­pre­nant la poitrine ?

En rac­cord avec le thème, bien sûr. Et aus­si parce que si je laisse le choix, les gens vont plus faci­le­ment aller vers un por­trait. J’ai envie de leur offrir autre chose, un regard bien­veillant sur leur corps et mettre à l’honneur la féminité.

Mettre à l’hon­neur la femme dans toute sa splendeur

© Photo Floriane Celle

Pourquoi ce tarif de 29 euros pour une 1 photo ?

Je vou­lais un tarif assez abor­dable pour per­mettre à qui aurait envie de par­ti­ci­per. Je ne vends pas une pres­ta­tion, j’ai envie que les gens par­ti­cipent parce qu’ils se sentent concer­nés par la cause. La pho­to, c’est juste moi qui offre mon regard de photographe.

© Photo Floriane Celle

Comment te contac­ter si on veut participer ?

Via le for­mu­laire de contact sur mon site EN CLIQUANT ICI. Ou sur mon Instagram, décou­vrez le EN CLIQUANT ICI. Mon pseu­do est @m0uillou. N’hésitez pas à me don­ner votre avis sur ma démarche.

Photos article : © Floriane Celle



Les autres infos