Une surestimation du nombre de malades en réanimation dans la Loire ?

Nos confrères de Nice-Matin ont publié un article qui s’intitule “Pourquoi le nombre de malades entre les données de Santé Publique France et celles des hôpitaux est si différent.” récemment. Du simple au double, voire au triple selon les sources. Une situation dénoncée par Nice-Matin, mais qui est envisageable dans la Loire.

Le point de départ : ” Nous avons fait cette découverte après avoir reçu des courriers de médecins hospitaliers s’étonnant des discordances entre les informations diffusées par Nice-Matin au sujet des hospitalisations pour Covid (issues de Santé publique France) et les observations de terrain ».

Des courbes croissantes, alors que les médecins constataient une décrue. L’explication est que les patients hospitalisés depuis plus de 14 jours sont encore comptabilisés, alors qu’ils suivent des soins de suite. Un spécialiste en soins publiques explique à Nice-Matin « Dans la réalité, il est fréquent qu’ils ne le soient pas [retirés du nombre d’hospitalisés] tant qu’ils restent présents dans les unités de SSR. De façon plus générale, les malades de la Covid-19 qui quittent l’hôpital après un séjour en réanimation ou dans un autre service ne sont pas toujours sortis des bases. Comme Santé publique France fait des extractions de ces données, elles sont mathématiquement supérieures à la réalité. »

En outre, note Nice-Matin, “lorsque des patients arrivent aux urgences avec une suspicion de Covid, ils entrent dans la base SI-VIC. S’ils s’avèrent négatifs, ils doivent être retirés ce qui n’est pas forcément fait dans la minute. Les courbes de Santé Publique France comptent aussi les patients testés positifs alors qu’ils sont déjà hospitalisés pour d’autres motifs et sont donc déjà pris en charge par ailleurs.”.

Une note de Jérôme Salomon doit remédier à cela pour ce jeudi 21 janvier. Actuellement, on compte 49 malades en réanimation pour cause de Covid-19.

Les autres infos
Les autres infos