VEAUCHE : Nestlé Purina pour­rait sup­pri­mer 70 emplois

Nestlé Purina emploie 431 sala­riés sur la Loire. Un plan de restruc­tu­ra­tion a été pré­sen­té aux syn­di­cats. L’entreprise sou­haite faire des éco­no­mies et sup­pri­mer 70 emplois.

Le 12 février, lors d’une réunion du comi­té d’entreprise, Isabelle Taillandier, direc­trice géné­rale, a annon­cé un plan de restruc­tu­ra­tion. « Pour demeu­rer, l’entreprise de réfé­rence de l’alimentation ani­male, Purina France doit s’engager dans une refonte de son orga­ni­sa­tion ». Un cour­rier a été envoyé aux employés, pour annon­cer vou­loir « amé­lio­rer la per­for­mance, la pro­duc­ti­vi­té et la flexi­bi­li­té de ses cinq usines françaises ».

La direc­tion de Purina France veut se doter d’une orga­ni­sa­tion plus flexible du tra­vail avec de nou­veaux accords du temps de tra­vail. Ce nou­veau plan pour­rait s’accompagner de sup­pres­sions de postes. Dans le groupe, 231 emplois pour­raient être sup­pri­més dont 70 sur l’usine de Veauche.

Pour l’heure, les syn­di­cats attendent plus d’informations de la direc­tion avant de prendre des déci­sions. Une réunion va avoir lieu le jeu­di 7 mars 2019 pour trou­ver des négo­cia­tions entre la direc­tion et les syn­di­cats. Si rien n’en sort, les par­te­naires sociaux pour­raient pas­ser à l’action.



Les autres infos
Les autres infos