Violences faites aux femmes : en aug­men­ta­tion dans la Loire

Voici un constat qui fait froid dans le dos. 1898 affaires de vio­lences conju­gales ont été trai­tées en 2018 dans la Loire. On peut rajou­ter 1226 affaires sur les 6 pre­miers mois de l’année 2019. Des chiffres incroya­ble­ment élevés.

Les vio­lences conju­gales sont de véri­tables fléaux qui méritent abso­lu­ment d’être prises en consi­dé­ra­tion à Saint-Etienne et ailleurs. Quelles que soient leurs formes. Le fait est que près d’un tiers de la popu­la­tion fémi­nine mon­diale en est vic­time. Mais heu­reu­se­ment, les langues se délient, les femmes com­mencent à par­ler. L’ objec­tif pour David Charmatz, c’est de punir les auteurs. Dans le Progrès du lun­di 13 jan­vier, le Procureur de la République insiste : « l’objectif est bien de sanc­tion­ner les auteurs de façon rapide quand les faits sont graves ». Dans la Loire, il y a des asso­cia­tions et des ser­vices pour par­ler et être écou­tées. SOS Violences Conjugales se trouve au 96, rue Bergson à Saint-Etienne. Voici le télé­phone : 04 77 25 89 10.

Violence Femme Info : 39 19. Appel ano­nyme et gratuit.

Accueil d’urgence au 115.

Les autres infos