Voici les dépenses des étudiants et ça pique le portefeuille

D’après les organisations nationales étudiantes, le coût de la vie va augmenter d’environ 3,5% pour la rentrée 2020. Une hausse due à l’inflation du prix des logements et des transports en commun, mais aussi à de nouveaux postes de dépenses obligatoires provoqués par la crise sanitaire.

 

Bien sûr comme chaque début de saison scolaire, la rentrée va coûter cher aux étudiants. Les dépenses pourraient s’élever en moyenne à 2.361 euros par étudiant. Car en plus des achats spécifiques à la rentrée, dont le budget peut atteindre 1.178,08 euros en moyenne, vous devrez également ajouter toutes vos dépenses quotidiennes qui, cette année sont en hausse de 5,13% en raison de l’achat de masques chirurgicaux. Un équipement obligatoire pour tous ceux qui se rendront sur leur campus dès septembre prochain.

 

L’achat de masques : ça pique le portefeuille

 

La Covid n’aide pas les édudients, les étudiants pourraient dépenser en moyenne 230,40 euros en masques pendant leur année universitaire indique l’UNEF (union nationale des étudiants de France) dans son enquête publiée le 17 août.

Les étudiants tout au long de l’année universitaire subissent une augmentation les dépenses de 2,33% à 5,13% en ajoutant l’achat de ces masques. Les associations qui demandent aux établissements de mettre gratuitement des masques à disposition des étudiants pour limiter ces frais supplémentaires.

 

D’autre dépenses obligatoires

 

Mais ce n’est pas tout. Le prix des loyers continue d’augmenter alors même que le logement reste le premier poste de dépense des étudiants. En moyenne, il faut compter 535,31 euros pour un studio de 20 à 30 m² selon l’UNEF, soit 2,41% de plus qu’en 2019. Parmi les villes qui connaissent les plus fortes augmentations de loyers : Lyon, Créteil, Bordeaux, Brest et Limoges. Et si le prix de l’abonnement aux transports en commun reste stable pour l’année 2020–2021, certaines villes ont tout de même augmenté leurs tarifs. C’est le cas de Brest, Bordeaux, Lille et Lyon.

À cela, il faut ajouter l’augmentation de la CVEC (contribution à la vie étudiante et de campus) qui s’élève à 92 euros (+1,1%) et des complémentaires santé (+3,9% en région) ainsi que toutes les dépenses quotidiennes (alimentation, loisirs, téléphonie…) dont les prix sont indexés sur l’inflation.

 

Les autres infos
Les autres infos