300 000 euros pour soutenir les commerçants de Saint-Etienne



Le premier ministre, Edouard Philippe vient de confirmer qu’une enveloppe de 300 000 euros va être débloquée pour soutenir le commerce stéphanois.

Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne et président de Saint-Etienne Métropole, vient de se voir confirmer par le Premier ministre Edouard Philippe l’obtention d’une enveloppe de 300 000 euros destinée à soutenir le commerce stéphanois dans le cadre de l’opération nationale « Revitalisation et animation des commerces ».

Le maire de Saint-Etienne a souligné  : « Le dialogue avait été très constructif et le ministre de l’Economie avait été à l’écoute des maires présents, sensible aux difficultés rencontrées par les commerçants des grandes villes touchées par les débordements liés aux manifestations des gilets jaunes. Il s’était engagé à apporter autant que possible des réponses concrètes.Saint-Etienne a été entendue et je m’en félicite ». Gaël Perdriau continue et explique :« Nous avions, en effet, porté et présenté auprès du ministère de l’Economie plusieurs projets tels qu’une braderie de déstockage, des facilités de stationnement en centre-ville ou le Festival des arts numériques, élaborés par les associations de commerçants et les chambres consulaires, dans le cadre de l’opération nationale “revitalisation et animation des commerces” dotée sur le plan national d’une enveloppe de 3 millions d’euros pour aider les commerces touchés par le mouvement des gilets jaunes ». 

Il poursuit :« C’est le résultat d’un travail collectif auquel je tiens à associer et remercier tous les acteurs locaux : commerçants, Unions commerciales parmi lesquelles l’association de commerçants Sainté Shopping et chambres consulaires pour la qualité des actions proposées.Nous avions estimé le coût direct des dégâts des premières manifestations à quelque 1 million d’euros pour l’espace public et l’équivalent concernant l’activité commerciale.Ce soutien financier vient compléter le plan d’urgence que la ville de Saint-Etienne avait mis en place, dès décembre dernier pour un montant identique de  300 000 euros. Nous pourrons ainsi renouveler ces opérations qui avaient constitué une véritable bouffée d’oxygène permettant de passer ce cap difficile, par un accompagnement sans précédent.Nous avons également ouvert dernièrement avec nos partenaires, CCI, chambre des métiers et de l’artisanat, Etat, Région, Métropole, à l’office de commerce municipal, un point d’accueil unique pour les commerçants touchés par ces mêmes manifestations »