300 000 euros pour sou­te­nir les com­mer­çants de Saint-Etienne



Le pre­mier ministre, Edouard Philippe vient de confir­mer qu’une enve­loppe de 300 000 euros va être déblo­quée pour sou­te­nir le com­merce stéphanois.

Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne et pré­sident de Saint-Etienne Métropole, vient de se voir confir­mer par le Premier ministre Edouard Philippe l’ob­ten­tion d’une enve­loppe de 300 000 euros des­ti­née à sou­te­nir le com­merce sté­pha­nois dans le cadre de l’opération natio­nale « Revitalisation et ani­ma­tion des commerces ».

Le maire de Saint-Etienne a sou­li­gné  : « Le dia­logue avait été très construc­tif et le ministre de l’Economie avait été à l’écoute des maires pré­sents, sen­sible aux dif­fi­cul­tés ren­con­trées par les com­mer­çants des grandes villes tou­chées par les débor­de­ments liés aux mani­fes­ta­tions des gilets jaunes. Il s’é­tait enga­gé à appor­ter autant que pos­sible des réponses concrètes.Saint-Etienne a été enten­due et je m’en féli­cite ». Gaël Perdriau conti­nue et explique :« Nous avions, en effet, por­té et pré­sen­té auprès du minis­tère de l’Economie plu­sieurs pro­jets tels qu’une bra­de­rie de désto­ckage, des faci­li­tés de sta­tion­ne­ment en centre-ville ou le Festival des arts numé­riques, éla­bo­rés par les asso­cia­tions de com­mer­çants et les chambres consu­laires, dans le cadre de l’o­pé­ra­tion natio­nale “revi­ta­li­sa­tion et ani­ma­tion des com­merces” dotée sur le plan natio­nal d’une enve­loppe de 3 mil­lions d’eu­ros pour aider les com­merces tou­chés par le mou­ve­ment des gilets jaunes ». 

Il pour­suit :« C’est le résul­tat d’un tra­vail col­lec­tif auquel je tiens à asso­cier et remer­cier tous les acteurs locaux : com­mer­çants, Unions com­mer­ciales par­mi les­quelles l’association de com­mer­çants Sainté Shopping et chambres consu­laires pour la qua­li­té des actions pro­po­sées.Nous avions esti­mé le coût direct des dégâts des pre­mières mani­fes­ta­tions à quelque 1 mil­lion d’eu­ros pour l’es­pace public et l’é­qui­valent concer­nant l’ac­ti­vi­té com­mer­ciale.Ce sou­tien finan­cier vient com­plé­ter le plan d’ur­gence que la ville de Saint-Etienne avait mis en place, dès décembre der­nier pour un mon­tant iden­tique de  300 000 euros. Nous pour­rons ain­si renou­ve­ler ces opé­ra­tions qui avaient consti­tué une véri­table bouf­fée d’oxy­gène per­met­tant de pas­ser ce cap dif­fi­cile, par un accom­pa­gne­ment sans pré­cé­dent.Nous avons éga­le­ment ouvert der­niè­re­ment avec nos par­te­naires, CCI, chambre des métiers et de l’ar­ti­sa­nat, Etat, Région, Métropole, à l’of­fice de com­merce muni­ci­pal, un point d’ac­cueil unique pour les com­mer­çants tou­chés par ces mêmes mani­fes­ta­tions »



Les autres infos