Agression d’agents de la Stas : Gaël Perdriau demande en urgence une réunion avec les services de l’Etat



Le maire de Saint-Eti­enne déclare dans un com­mu­niqué “Je con­damne avec la plus grande fer­meté l’a­gres­sion dont ont été vic­times en fin de mat­inée dans le tram à Chateau­creux, des agents de la Stas”.

Gaël Per­dri­au annonce : “Je tiens à les assur­er ain­si que l’ensem­ble du per­son­nel de la Stas, de mon total sou­tien. L’a­gresseur, grâce au pro­fes­sion­nal­isme et au sang froid des forces de police et des agents, a été arrêté. Je m’en félicite. Les agres­sions d’a­gents de la Stas qui font un tra­vail dif­fi­cile au ser­vice du pub­lic, sont intolérables”.

Le maire de la ville de Saint-Eti­enne rajoute “J’avais écrit en ce sens, avant l’été, à mon­sieur le pro­cureur de la République et madame la direc­trice départe­men­tale de la sécu­rité publique. Le 16 juil­let dernier, en tant que prési­dent de Saint-Eti­enne Métro­pole, col­lec­tiv­ité locale qui organ­ise les trans­ports publics dans l’ag­gloméra­tion,  j’ai égale­ment signé une con­ven­tion avec les ser­vices de police nationale et de gen­darmerie, asso­ciant la police munic­i­pale, et per­me­t­tant de ren­forcer la sécu­rité dans les trans­ports en com­mun”.

Gaël Per­dri­au demande, qu’une réu­nion spé­ci­fique à la sécu­rité dans les trans­ports publics, en présence du préfet de la Loire et du pro­cureur de la république se tienne rapi­de­ment pour que de nou­velles mesures fortes soient pris­es. “Il est urgent que les ser­vices de l’E­tat se sai­sis­sent pleine­ment de ce sujet, aux côtés des col­lec­tiv­ités locales et de la Société de trans­ports de l’ag­gloméra­tion stéphanoise”.



Les autres infos