Agression d’a­gents de la Stas : Gaël Perdriau demande en urgence une réunion avec les ser­vices de l’Etat



Le maire de Saint-Etienne déclare dans un com­mu­ni­qué “Je condamne avec la plus grande fer­me­té l’a­gres­sion dont ont été vic­times en fin de mati­née dans le tram à Chateaucreux, des agents de la Stas”.

Gaël Perdriau annonce : “Je tiens à les assu­rer ain­si que l’en­semble du per­son­nel de la Stas, de mon total sou­tien. L’agresseur, grâce au pro­fes­sion­na­lisme et au sang froid des forces de police et des agents, a été arrê­té. Je m’en féli­cite. Les agres­sions d’a­gents de la Stas qui font un tra­vail dif­fi­cile au ser­vice du public, sont intolérables”.

Le maire de la ville de Saint-Etienne rajoute “J’avais écrit en ce sens, avant l’é­té, à mon­sieur le pro­cu­reur de la République et madame la direc­trice dépar­te­men­tale de la sécu­ri­té publique. Le 16 juillet der­nier, en tant que pré­sident de Saint-Etienne Métropole, col­lec­ti­vi­té locale qui orga­nise les trans­ports publics dans l’ag­glo­mé­ra­tion,  j’ai éga­le­ment signé une conven­tion avec les ser­vices de police natio­nale et de gen­dar­me­rie, asso­ciant la police muni­ci­pale, et per­met­tant de ren­for­cer la sécu­ri­té dans les trans­ports en commun”.

Gaël Perdriau demande, qu’une réunion spé­ci­fique à la sécu­ri­té dans les trans­ports publics, en pré­sence du pré­fet de la Loire et du pro­cu­reur de la répu­blique se tienne rapi­de­ment pour que de nou­velles mesures fortes soient prises. “Il est urgent que les ser­vices de l’Etat se sai­sissent plei­ne­ment de ce sujet, aux côtés des col­lec­ti­vi­tés locales et de la Société de trans­ports de l’ag­glo­mé­ra­tion stéphanoise”.



Les autres infos