Amy Winehouse au ciné : un bio­pic en 2019

Deux ans après le docu­men­taire osca­ri­sé “Amy”, Amy Winehouse sera de retour au ciné­ma dans un bio­pic retra­çant son des­tin hors du com­mun. La pro­duc­tion du film sera super­vi­sée par la famille de la chan­teuse, avec un tour­nage pré­vu en 2019.

Les pro­jets autour d’Amy Winehouse se mul­ti­plient ces der­niers temps. La musique et l’his­toire de l’i­cône bri­tan­nique, dis­pa­rue en 2011 à l’âge de 27 ans des suites d’une over­dose d’al­cool, conti­nuent de fas­ci­ner le grand public. Pour preuve ? Son album mythique “Back to Black” s’est arra­ché à quelques 49.800 exem­plaires en 2017 en France, boos­té par la folie autour des vinyles ! Une aura qui ne passe évi­dem­ment pas inaper­çue auprès des pro­duc­teurs. Notamment son père Mitch, qui a émis le sou­hait de mon­ter une comé­die musi­cale sur la vie de sa fille. « Il y a tel­le­ment plus à dire sur elle que les drogues et l’al­cool. Nous vou­lons faire quelque chose de posi­tif sur com­ment elle a déve­lop­pé sa musique » annon­çait-il l’an der­nier lors d’un gala de l’Amy Winehouse Foundation. Sans se sou­cier des cri­tiques à son égard, Mitch Winehouse a éga­le­ment don­né son accord pour le lan­ce­ment d’une tour­née d’Amy Winehouse en holo­gramme, qui débu­te­ra fin 2019. « C’est un rêve pour nous (…) La musique de ma fille a tou­ché des mil­lions de gens à tra­vers le monde et ses tubes conti­nue­ront à réson­ner avec cette expé­rience inno­vante et révo­lu­tion­naire » s’est-il jus­ti­fié, pour répondre à ceux l’ac­cu­sant d’ex­ploi­ter l’i­mage de sa défunte fille.

Ses détrac­teurs auront une nou­velle fois le loi­sir d’ex­pri­mer leur indi­gna­tion. Le Guardian révèle cette semaine qu’un film retra­çant le des­tin d’Amy Winehouse est en chan­tier avec l’au­to­ri­sa­tion de la famille. Le bio­pic sera scé­na­ri­sé par Geoff Deane (“Kinky Boots”) et pro­duit par Debra Hayward et Alison Owen, la mère de Lilly Allen. Le nom de celle qui adop­te­ra le look si recon­nais­sable d’Amy Winehouse (coif­fure, tatouages, eye-liner) n’a pas encore été révé­lé. « Nous vou­lons quel­qu’un qui pré­sente Amy telle qu’elle était, une per­sonne drôle, brillante, char­mante et hor­rible » confie son père Mitch au Sun. Si l’ac­trice sué­doise Noomi Rapace avait été envi­sa­gée dans le pas­sé, Mitch Winehouse pré­fé­re­rait déni­cher « une jeune incon­nue anglaise, de l’Est de Londres, une comé­dienne qui res­semble un peu à Amy ». L’entourage de l’ar­tiste, qui avait dénon­cé avec viru­lence le conte­nu du docu­men­taire “Amy”, récom­pen­sé d’un oscar en 2016, super­vi­se­ra le pro­jet de près. « Ce n’est pas à moi de faire le film, parce que je suis son père. Mais nous allons veiller à ce que les bonnes per­sonnes le fassent » assure son père. Premier coup de mani­velle pré­vu l’an prochain !



Les autres infos