Bernard Lavilliers au Zénith de Saint-Etienne le 30 mars

D’une tournée à l’autre, ses fans lui sont très fidèles.

Bernard Lavilliers a arrêté depuis longtemps de forcer le trait. Il défend toujours les ouvriers et même les cadres sup’ virés du jour au lendemain («Bon pour la casse»), évoque la désindustrialisation («Charleroi») et continue à nous raconter «Les aventures extraordinaires d’un billet de banque». Dans de superbes lumières, accompagné par 7 musiciens parfaits, le chanteur détaille son dernier album, l’excellent «5 mn au Paradis» («La gloire», «Paris la grise», «Croisières méditerranéennes»…). Il revient aussi sur ses classiques. de sa voix grave impeccablement amplifiée. Et le public est à nouveau transpercé par l’émotion, quand seul à la guitare, Bernard Lavilliers chante «On the road again» et «Betty». On les connaît par cœur, elles nous tirent toujours des larmes.

Source: ladepeche.fr