Brut Butcher : l’enseigne sté­pha­noise fait un pas en arrière

Les 26 res­tau­rants Brut Butcher appar­te­nant au groupe Despi annoncent reti­rer les t‑shirts avec les ins­crip­tions dites « sexistes » par de nom­breux sala­riés. On pou­vait y lire : « Un res­tau très cochon », « Il est cho Rizo », ou « À poêle les dindes ».

Le direc­teur de Brut Butcher annonce aux employés : « Je tiens à m’ex­cu­ser si ces tee-shirts ont pu heur­ter cer­tains d’entre vous. J’ai donc pris la déci­sion de vous envoyer des tee-shirts blancs dans votre livrai­son de same­di, en atten­dant la pro­duc­tion de nou­veaux uniformes ».

Pour Frédéric Leschiera du Syndicat Sud, les ins­crip­tions sont pro­pices « à des remarques obs­cènes ». Pourtant, cer­tains inter­nautes jugent les phrases accro­cheuses comme drôles à la « Jean-Marie Bigard ». Vous avez été nom­breux sur la page Facebook de 42info.fr à juger la mani­fes­ta­tion devant le res­tau­rant de Monthieu comme un acte inutile.

Les autres infos