Ces commerces qui contournent la règle du « click and collect »

Ce sont des lecteurs qui nous ont alertés sur les clients qui essaient des vête­ments avec des va-et-vient dans le mag­a­sin « Ce n’était cer­taine­ment pas des salariés » nous explique-t-on.

On a sig­nalé à la rédac­tion de 42info un mag­a­sin qui dans une galerie marchande bien con­nue de Saint-Éti­enne se ser­vait du click and col­lect pour recevoir dans la bou­tique les clients pour faire comme si de rien n’était. Idem dans cer­tains super­marchés. Cer­tains pro­duits non essen­tiels sont disponibles à la vente en le deman­dant à un vendeur.

Contactés par notre rédaction, les commerçants n’ont pas souhaité répondre à nos questions

Les com­merçants pra­ti­quant le « click and col­lect » sont dans le col­li­ma­teur de Bercy. Devant les mau­vais­es pra­tiques con­statées avec des marchan­dis­es com­mandées à l’intérieur du mag­a­sin, le gou­verne­ment pour­rait agir, selon une infor­ma­tion pub­liée par LSA ven­dre­di 6 novem­bre.

Pho­to non con­tractuelle.

Les autres infos